Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Washington menace la Russie et la Chine

Publié par MaRichesse.Com sur 16 Avril 2014, 07:57am

Catégories : #NEWS

la-Russie-et-la-Chine.jpg

L’année 2014 ne sera pas celle de la paix. L’ONU n’a plus de raisons d’être et l’escalade continue. Mis à mal dans la région centrale du monde, en Asie et au Pacifique et ailleurs, les Etats-Unis d’Amérique estiment qu’ils n’ont plus rien à perdre à déclencher un conflit global pour éviter la perte de leur suprématie.

 

Les récentes menaces du Secrétaire d’Etat à la Défense (ministre de la guerre) des Etats-Unis à l’égard de la Russie et de la Chine sont édifiantes à ce sujet. Mais n’étonnent guère.

 

La Russie joue en Europe orientale et au Levant. L’Ukraine et la Syrie. En face,Washington mobilise son outil, l’Otan. En vain pour l’instant. Les russes ont démontré une grande maîtrise stratégique et face au pressing US, ils savent que la meilleure défense est l’attaque. L’Ukraine orientale sera russe ou une zone tampon mais ne sera pas à l’Otan. Tout dépendra des capacités russes en matière de contre-ingénierie sociale par le chaos et à stopper le flux des « contractors » financés par les grosses multinationales du complexe militaro-industriel US.

 

En Syrie, le gouvernement du Président Bashar Al-Assad a réussi à mettre en échec la dernière offensive malgré l’appui interessé de nouveaux pays éloignés (en Asie du Sud) aux rebelles en plus de ceux de l’Otan. L’économie de la Syrie, mise à terre par l’une des plus féroces guerres économiques de l’histoire contemporaine, tient toujours. Cependant, c’est la restructuration de l’armée syrienne et la ténacité de son commandement qui narguent Washington et son commanditaire, Israël. Ces derniers savent que la Syrie bénéficie de l’appui russe et …chinois. Car si les premiers  ne cachent rien, les seconds ne divulguent rien mais n’agissent pas moins et efficacement. Les deux tiers des munitions courantes de l’armée syrienne viennent de Chine via la Russie, l’Iran et l’Irak.

 

En Asie-Pacifique, Washington est exaspéré. Surtout en apprenant que la Chine se prépare fiévreusement à une guerre d’une très grande ampleur. Conscients des enjeux et des menaces auxquelles ils font face, les chinois n’ont rien dit. Ils viennent de modifier certains segments de leur économie pour l’adapter à une situation de conflit permanent générant des pénuries sur le long terme. Leur armée travaille d’arrache-pied à créer une seconde armée fantôme dénommée l’armée du second jour. Pékin utilise désormais à visage découvert son allié Nord-Coréen face aux menaces américaines d’un encerclement et d’un isolement via la création de blocs constitué par les Etats vassaux (Corée du Sud, Japon, Philippines, etc.)

 

Demeure l’Europe oubliée  où les médias ne servent plus qu’à relayer la propagande US dans le cadre des préparatifs de cette guerre. Décidément, l’année 2014 est celle de tous les dangers… 

Source

Commenter cet article

Archives