Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Voici ce que Facebook voit quand vous tombez amoureux

Publié par MaRichesse.Com sur 18 Février 2014, 11:08am

Catégories : #HOMME-FEMME

amoureux1.jpg

Au sein de la firme de Mark Zuckerberg, il existe un département appelé « Facebook Data Science ». Des chercheurs y broient les statistiques des comportements des 1,2 milliard d’utilisateurs du réseau.

 

Dans un article rédigé par l’un d’entre eux, Carlos Diuk – et opportunément publié le jour de la Saint-Valentin – on apprend ainsi qu’il est possible de prédire la vie sentimentale des inscrits, en fonction de la fréquence des messages échangés. Ce qui fait un peu peur quand même.

 

Quand la « période de séduction » est finie

 

Sur Facebook, on peut inscrire son statut sentimental ou conjugal : « célibataire », « en couple », « fiancé(e) », « divorcé(e)é » etc. Les chercheurs de Facebook ont étudié les comportements d’un échantillon d’utilisateurs qui sont restés au moins 100 jours avec le statut « célibataire », puis au moins 100 jours avec le statut « en couple ».

 

Ensuite, ils ont recensé les « posts » échangés sur Facebook entre deux personnes qui se retrouvent en couple. Ils ont mis à jour cette courbe extrêmement précise :

 

en-couple.png

Une fois « in a relationship », on délaisse Facebook (Facebook data science)

Les célibataires postent de plus en plus, au fur et à mesure que se rapproche le basculement dans la vie en couple. Puis la fréquence de leurs contributions au réseau chute. Ce que Diuk analyse ainsi :

 

« On peut présumer que les couples décident de passer plus de temps ensemble ; la période de séduction est terminée et les interactions en ligne laissent place à davantage d’interactions dans le monde physique. »

 

Les utilisateurs en couple plus « positifs »

 

Les chercheurs sont allés plus loin : ils ont étudié, grâce à des logiciels d’analyse sémantique, le contenu (anonymisé) des messages échangés par les cobayes sélectionnés pour leur expérience.

 

Ces logiciels repèrent par exemple le nombre d’occurrence de mots tels que « amour », « beau », « heureux » etc. pour en déduire l’état d’esprit des utilisateurs.

 

Résultat : ces messages postés sur Facebook deviennent plus « positifs » une fois les utilisateurs engagés dans une relation de couple.

 

En-couple--les-messages-sont-plus-positifs.png

En couple, les messages sont plus positifs (Facebook data science)

A quoi servent ces recherches, se demanderont les plus candides. Le modèle de Facebook repose sur la publicité, et donc le ciblage, répondront les autres. 

Source 

 

A lire aussi: 

La méthode scientifique pour une relation amoureuse durable 

5 choses que vous ne saviez pas sur l'amour 

10 lieux excitants pour faire l'amour 

VIDEO: Ce soutien-gorge ne s’ouvre que si la femme est amoureuse

Commenter cet article

Archives