Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Vladimir Poutine va nationaliser les sociétés occidentales en Russie

Publié par MaRichesse.Com sur 16 Mars 2014, 14:53pm

Catégories : #NEWS

vladimir-poutine-1.jpg

Les Occidentaux brandissent des menaces de sanctions à l’égard de la Russie concernant l’invasion de la Crimée. « Venons-en aux sanctions. C’est avant tout ceux qui veulent les imposer qui doivent en mesurer les conséquences. Dans un monde interconnecté et interdépendant, causer des dommages à un pays reste possible, mais d’autres pays seront affectés par des dégâts mutuels », a commenté Vladimir Poutine lors de sa conférence de presse du 4 mars.

Le Frankfurter Allgemeine rapporte que la chancelière allemande, Angela Merkel, a estimé que la Russie «annexe la Crimée » et elle a renouvelé la menace de sanctions. Mais qu’entend-elle par sanctions ? Le journal affirme que celles-ci pourraient se faire en 3 étapes :

✔ La première de ces étapes serait la suspension du conseil du G8, la suspension des négociations concernant l’octroi des visas, des actions symboliques dont il est probable qu’elles n’inquiéteront pas le président russe Vladimir Poutine.

✔ A la seconde étape, les comptes des oligarques russes tenus dans des banques étrangères seraient gelés, et on imposerait des restrictions sur les demandes de visas, y compris pour les touristes russes. Il est probable que les établissements financiers pourraient être affectés négativement par la première mesure. En revanche, la seconde mesure serait assez efficace, compte tenu du goût des touristes russes pour les destinations méditerranéennes.

✔ Enfin, à la troisième étape, les Occidentaux pourraient décider de suspendre les importations de gaz naturel et de pétrole russes. Dans cette hypothèse, le manque à gagner de la Russie se monte à 100 millions de dollars par jour, ce qui aurait un impact très significatif, puisque les recettes énergétiques russes constituent la seconde source des revenus de la Russie.

✔ La Russie envisagerait probablement des représailles, et l’on peut imaginer que la nationalisation de sociétés occidentales en ferait partie. La Douma est actuellement en train de préparer une législation dans ce sens.

L’Allemagne importe 35% de son gaz de la Russie mais elle dispose de réserves qui lui permettraient de tenir pendant un mois d’hiver en cas de coupure, ce qui lui donnerait la possibilité de trouver une autre source d’approvisionnement. Toutefois, une coupure du gaz russe entraînerait immanquablement à une montée en flèche des prix de l’énergie.

« Il est très peu probable que l’on opte pour une sanction stratégique, et si cela se produit, cela ne durera pas », écrit le blog Eurointelligence. « C’est le prix que vous devez payer pour vous rendre dépendant du pétrole de Poutine. Jusqu’à présent, la stratégie est l’équivalent de ce que les banquiers centraux appellent « l’intervention verbale », ce qui semble être devenu un outil de choix contre toutes nos batailles : contre Poutine, contre la déflation et l’appréciation de la monnaie ». 

Source

Commenter cet article

Archives