Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Travailler six heures par jour, un nouveau projet suédois

Publié par MaRichesse.Com sur 11 Avril 2014, 13:52pm

Catégories : #IMPORTANT

Un-travailleur.jpg

Et si l’on ne travaillait plus que six heures par jour? C’est ce que propose Mats Pilhem, maire adjoint de Göteborg, en Suède. Le journal The Local explique que ce politicien, membre du parti de gauche, veut mener une expérimentation dans sa ville, en réduisant le nombre d’heures de travail.

Mercredi 9 avril, il présentera son idée au conseil municipal. Dans deux secteurs de la ville, les employés de l’un travailleront six heures, tandis que dans l’autre, ils continueront de travailler sept heures. «Tous les employés seront payés pareil», explique The Local. Mats Pilhem détaille son projet:

«A la fin, nous comparerons les deux et nous verrons ce qui diffère. Nous espérons que les employés prendront moins de congés maladie et se sentiront mieux psychologiquement et physiquement après des journées de travail raccourcies»

L’objectif de cette expérimentation: créer de l’emploi, et augmenter la productivité des travailleurs. En effet, plusieurs études démontrent quedes journées plus courtes affectent positivement la productivité. The Economist, en s’appuyant sur les chiffres de l’OCDE, montre que «plus on travaille, plus notre productivité diminue», comme le synthétise Policy Mic.

Actuellement, les Suédois travaillent en moyenne 36,5 heures par semaine (données de 2011). La Suède fait partie des pays de l’OCDE où les semaines de travail sont les plus courtes. Chez nous, malgré le régime officiel des 35 heures, un Français travaille en moyenne 38 heures par semaine.

Cependant, si l’on regarde le temps de travail annuel de ces pays, les résultats sont sensiblement différents. Les Français travailleraient finalement moins que les Suédois (1.482 heures contre 1.636). Et pourtant, la France conserve une productivité horaire supérieure à celle de la Suède, et à bien d’autres pays. Les Turcs, par exemple, approchent les 49 heures hebdomadaires, et se classent néanmoins loin derrière la France, la Norvège, où l’on travaille 33,9 heures par semaine, le Luxembourg (37 heures), ou l’Irlande (34,9 heures) en terme de productivité.

Ce n’est pas la première fois qu’un pays tente de réduire le temps de travail hebdomadaire. En Finlande, entre juin 1996 et décembre 1998, suite à une récession, vingt municipalités ont participé à l’«expérimentation 6+6», rapportait Dollars and Sense en 2001. Des journées de six heures pour chaque employé, en se relayant. Malgré quelques imperfections, le bilan qui en ressort est globalement positif:

«La plupart des participants aux expérimentations étaient moins fatigués et moins émotionnellement épuisés à la fin de leur journée de travail»

Mais les employeurs ont décidé de ne pas continuer l’expérience:

«Bien que tant les superviseurs que les employés aient tiré un bilan positif de ces expérimentations, les employeurs ont, eux, considéré que les gains en productivité, en efficacité, et en disponibilité des services n’étaient pas suffisants pour absorber les coûts croissants du travail.»

Cette expérience est donc restée sans lendemain. Mais la Finlande reste un pays où la durée hebdomadaire de travail est relativement faible (37 heures). Le projet suédois de Mats Pilhem connaîtra-t-il le même destin?

Commenter cet article

Archives