Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Togo : Vague d’arrêts de rigueur au sein de la troupe togolaise au Mali

Publié par MaRichesse.Com sur 2 Octobre 2013, 16:30pm

Catégories : #NEWS

A Lomé, les autorités tentent d’imposer l’omerta sur l’information. Mais difficile de faire l’impasse sur le rapatriement suivi de mise aux arrêts de rigueur d’une quinzaine d’officiers des Forces Armées Togolaises (FAT) en mission dans le nord du Mali.

 

Selon des indiscrétions qui nous sont parvenues de source proche de l’Etat Major des Forces Armées Togolaises (FAT), une quinzaine d’officiers supérieur et subalterne en mission dans le cadre de la force de maintien de la paix au Mali (MINUSMA), est placée aux arrêts de rigueur. La même source décrit des conditions particulièrement répressives et humiliantes dans lesquelles, ces éléments des FAT dont un Lieutenant –Colonel ont été rapatriés par vol spécial. « Une mesure à la hauteur de l’indélicatesse des actes qu’on leur reproche », a commenté notre source.

 

En fait d’actes reprochés à la quinzaine d’infortunés, on allègue des détournements de produits pharmaceutiques, de carburant, de produits alimentaires voire la disparition de minutions. Des munitions vendues aux ennemis ? Telle est la question que se posent certaines sources. Outre un Lt-Col du service de santé des FAT, un Commandant et deux Capitaines sont également mis en cause dans cette affaire. Toutes nos tentatives pour recueillir la version officielle de la hiérarchie militaire sur ces allégations sont restées vaines. 

 

Le bataillon togolais au sein de la MINUSMA est d’environ 850 soldats selon notre source. Le Togo dont le comportement des troupes est souvent apprécié par les Nations Unies dans le cadre de ses missions de paix, est l’un des pays avoir dépêché un important effectif pour ramener la paix dans le nord Mali. Une décision des autorités togolaises qui vaut au Togo d’être dans l’hublot des mouvements djihadistes qui opèrent dans la zone, selon certaines informations de source diplomatique. 

 

Récemment, 500 soldats togolais qui participent à la mission de l’ONUCI en Côte d’Ivoire, ont été décorés. 

Source

Commenter cet article

Archives