Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Selon une récente étude, la dépression accélérerait

Publié par MaRichesse.Com sur 16 Novembre 2013, 08:02am

Catégories : #SANTE-BIEN-ETRE

Selon-une-recente-etude--la-depression-accelererait-l.jpeg

Humeur triste, troubles du sommeil, modification de l’appétit, les symptômes de la dépression peuvent être plus ou moins graves en fonction du patient. Mais selon une étude menée par des chercheurs du VU University Medical Centre d'Amsterdam, cette maladie aurait un véritable impact biologique chez toutes les personnes qui en souffrent. Leurs travaux, publiés dans la revue Molecular Psychiatry, révèlent qu'elle agirait directement sur les cellules, ce qui aurait pour effet d'accélérer le vieillissement.

Pour en venir à cette conclusion, les chercheurs ont fait appel à 2400 volontaires. Ces derniers étaient répartis en trois groupes : ceux qui avaient déjà souffert de dépression, ceux qui ont été atteints au moment de l'étude, et ceux qui n'ont jamais été dépressifs. Après leur avoir prélevé un échantillon sanguin, les scientifiques y ont recherché des signes de vieillissement cellulaire. Plus précisément, ils ont examiné la longueur des télomères. 

"La dépression est associée à des années de vieillissement biologique"


Les télomères sont qui se situent à l'extrémité des chromosomes et servent à protéger l'ADN. Plus l'homme vieillit, plus ils raccourcissent naturellement. Pour déterminer l'âge d'une cellule, il suffit donc de mesurer leur longueur. Résultat : les personnes qui souffrent ou qui ont souffert de dépression ont des télomères significativement plus courts que les autres volontaires, même en prenant en compte des facteurs aggravants comme l'alcool et le tabac.

"Cette étude fournit la preuve que la dépression est associée à des années de vieillissement biologique, surtout chez ceux qui connaissent les symptômes chroniques les plus sévères", concluent les chercheurs. Or, le vieillissement cellulaire est l'un des principaux facteurs de risque pour certaines maladies comme les infarctus ou le diabète. Mais la dépression n'est pas la seule cause environnementale capable d'agir sur les cellules : le stress et les inflammations à répétition peuvent également accélérer le raccourcissement des télomères. 

Source 

 

A lire aussi: 

Comment les antidépresseurs font grimper le nombre de dépressifs 

Plus de 350 millions de personnes dans le monde souffrent de dépression 

Les personnes en dépression ont des buts différents des personnes normales, selon une étude 

Les fast-foods vous rendent célibataires et dépressifs !

Commenter cet article

Archives