Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Qui était Sébastien Judalet, le Français lynché à mort à Madagascar ?

Publié par MaRichesse.Com sur 7 Octobre 2013, 17:45pm

Catégories : #NEWS

Sébastien Judalet est mort brûlé vif, massacré par la vindicte d'une foule l'accusant de pédophilie, sur l'île de Nosy Be à Madagascar. Qui était-il ?

Trois hommes ont été lynchés et brûlés par une foule inquisitrice qui les accusait de pédophilie. 

Sébastien Judalet avait 38 ans. Célibataire, il était le père d'une petite fille de 11 ans. Il travaillait en tant que chauffeur de bus pour la RATP en Île-de-France.  Soupçonné d'être lié à la mort d'un enfant de 8 ans retrouvé mutilé de la langue et des organes génitaux, Sébastien Judalet a été lynché à mort et jeté dans un bûcher le jeudi 3 octobre sur la plage d'Ambatoloaka, sur l'île de Nosy Be, à Madagascar. 

Le Français habitait à Montreuil (Seine-Saint-Denis). Il était parti à Madagascar le 15 septembre dernier, avec un visa touristique de deux mois et avait prévu d'y séjourner six semaines. Comme en témoigne son passeport, l'île était une destination très apprécié de Sébastien Judalet, qui avait l'habitude d'y séjourner très régulièrement. Il avait même prévu de s'y installer. 


Des accusations de pédophilie et de trafic d'organes 

L'île de Nosy Be est un lieu notoire du tourisme sexuel.  Dans un enregistrement de son enlèvement, où il était interrogé par ses agresseurs, Sébastien Judalet se défend des accusations de pédophilie invoquant sa paternité et dénonce un complot contre lui. 

Selon le patron de l'hôtel où il résidait, Sébastien Judalet s'était plaint d'un cambriolage dans sa chambre et de menaces de mort. L'hôtelier ne croît pas à la théorie du trafic d'organes mais il ajoute que le Français fréquentait des gens "à la mauvaise réputation". Interrogés par BFM TV, des clients de l'hôtel décrivent, eux, "un voisin sans problème", "normal" et "gentil".


Pas de lien entre l'enfant et les victimes

Selon Le Parisien qui cite une source diplomatique française, "un certain nombre d'informations accréditent la thèse que l'enfant retrouvé mort aurait pu être au centre de pratiques pédophiles dans un hôtel de passe de Nosy Be". Mais l'enquête ouverte par les autorités malgaches n'a pas établi de lien entre cet enfant, Sébastien Judalet et les deux autres hommes lynchés.

Un Franco-Italien, Roberto Gianfala, et l’oncle de l'enfant ont aussi été exécutés et brûlés jeudi dernier.  26 personnes, soupçonnées d’être impliquées dans le lynchage des trois hommes, ont été arrêtées. 7 00 Français résident aujourd'hui sur l'île de Nosy Be. 25.000 dans tous l'archipel de Madagascar. 

Source

Commenter cet article

Archives