Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Quand le premier ministre Australien Tony Abbott félicite le nazisme en Croatie

Publié par MaRichesse.Com sur 23 Avril 2014, 00:09am

Catégories : #NEWS

Le MAE croate a convoqué pour explications l’ambassadeur d’Australie à Zagreb. Les diplomates croates voulaient savoir ce qui était derrière les sympathies manifestées par le premier ministre Tony Abbott pour les nazis et pourquoi il avait tout d’un coup décidé de féliciter les Croates d’Australie à l’occasion de l’anniversaire de la création en Croatie d’un État nazie en 1941.

Drapeau-Croate.jpg

 

L’ambassadeur a entendu pas mal de choses désagréables et a pu suivre par la même occasion un cours en abrégé d’histoire des Balkans pendant la Seconde guerre mondiale.

 

Ce sont les bévues qui arrivent mais elles arrivent, malheuresement, de plus en plus souvent au point de devenir coutumières, estime Alexeï Martynov, directeur de l’Institut international des États émergents :

 

« Il s’agit moins des « trous de mémoire » ou d’une cautèle délibérée que d’une incompétence pure et simple. En fait, il y a longtemps que personne n’essaie plus d’étudier à fond l’histoire, surtout à l’époque d’internet, de Twitter et d’autres méthodes accélérées de diffuision des informations tronquées. Quant aux anglo-saxons et à leur connaissance de l’histoire, il lui ont toujors manifesté un mépris si les événements historiques se situaient en marge du monde britannique si cher à leur coeur. »

 

« L’État indépendant de Croatie » fut crée en avril 1941 au lendemain de l’occupation de Yougoslavie par les troupes d’Hitler et de Mussolini. Les nazis croates se sont immédiatement livrés à une terreur sanglante contre les Juifs, les Serbes et les Gitans. La férocité et la cruauté des Ustaches dégoûtaient même les occupants allemands et italiens.

 

A propos, une certaine Nadia Namuren, membre notoire de la communauté Ukrainienne en Australie et d’autres adeptes locaux de maïdan de Kiev, étaient présents à la fête consacrée à l’anniversaire de l’État nazi.

 

Craig Kelly s’est longuement fondu en excuses en disant qu’il était mal compris, qu’il n’avait rien d’un nazi et que c’était une erreur.

 

Les déformations de l’histoire ont un fond politique manifeste et sont mal intentionnées. Ce n’est plus un fait divers mais une falsification de l’histoire.

 

Lors de ses visites à Kiev, la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton s’entretient gentiment avec Oleg Tiagnibok, leader du parti néonazi ukranien « Svoboda ». Ce parti a les slogans comme « L’Ukraine pour les Ukraniens et à bas les Juifs, les Russes et les Polonais ». Il est issu du Parti social-national d’Ukraine, le nom qui ressemble à s’y méprendre au Parti national-socialiste d’Allemagne du temps d’Hitler. Mieux encore, les membres de « Svoboda » entrent pour un quart dans le gouvernement kiévien actuel.

Source

Commenter cet article

Archives