Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Pourquoi les psychopathes réussissent mieux

Publié par MaRichesse.Com sur 10 Mai 2014, 13:08pm

Catégories : #DEVELOPPEMENT

Psychopath-Norman-Bates.jpg

Les traits de caractère psychopathiques peuvent réellement avoir des effets positifs sur la vie professionnelle, la vie quotidienne et la vie amoureuse même si cela peut sembler contre-intuitif de prime abord, affirment Andy McNab et le professeur de psychologie à l’Université d’Oxford, Kevin Dutton, auteurs de « The Good Psychopath’s Guide to Success ».

« Je voulais déboulonner le mythe selon lequel tous les psychopathes sont mauvais », commente Dutton, expliquant qu’il a étudié la psychopathie avec des membres d’unités spéciales de l’armée, des chirurgiens, des gestionnaires de fonds d'investissement et des avocats qui avaient réussi. Tous présentaient des caractéristiques propres aux psychopathes, mais ils les avaient exploitées pour le mieux. Il précise que la psychopathie n'est pas un phénomène absolu, mais qu’il y a des gradations différentes, et que ce n’est que ce lorsque que tous les aspects de la personnalité psychopathique sont poussés à leur maximum que l’on se trouve face à malade psychopathe.

Quels sont donc les bénéfices que l’on peut tirer d’aspects psychopathes de la personnalité ?

Au travail :

La concentration : les psychopathes sont par nature des gens capables d’une très grande concentration, en raison  de leur capacité à ignorer l’empathie et les autres émotions qui pourraient les entraver dans des situations difficiles, pour ne se laisser guider que par leur objectif. Ils peuvent faire de formidables avocats, parce qu’ils ne se laissent ni convaincre ni démonter par la pitié qu’un autre aurait pu ressentir à l’égard de la partie adverse.  

L’intrépidité : l’absence de peur est une caractéristique des psychopathes et rien ne les rebute : appeler un client mécontent, ou demander une augmentation n’est pas un problème pour eux.

Le manque d’empathie : Même si l’empathie compte, dans le monde des affaires, le manque des scrupules peut être utile pour la poursuite des objectifs que l’on s’est fixés. Mais c’est précisément là où se situe la nuance entre un « bon » psychopathe et un mauvais : le bon sait quand il doit tout de même éprouver de la sympathie pour les autres.

Dans les relations amoureuses :

L’intrépidité : les psychopathes ne redoutent pas de se faire rejeter lorsqu’il s’agit de séduire un(e) éventuel(le) partenaire. Souvent, ils ont expérimenté cet échec, et ils n’en souffrent plus. Ils sont donc plus audacieux pour approcher les personnes avec lesquelles ils souhaitent entrer en relation.

L’implacabilité : « Beaucoup de problèmes se posent parce que les partenaires tentent désespérément de maintenir la relation, même s’il serait bénéfique pour eux qu’ils partent. Il faut savoir quand il devient nécessaire de se quitter », dit McNab.

La confiance en soi : Les psychopathes ne cherchent pas l’adhésion ou l’approbation de leur environnement à tout prix et ils n’hésitent pas à se mettre en rupture avec lui. Mais selon McNab et Dutton, cela peut être bénéfique lorsqu’il s’agit de se couper d’influences négatives, par exemple.

Finalement, et comme souvent, tout est une question d’équilibre et de dosage. « Mais notre intention n’est pas de transformer des personnes en psychopathes » affirment les deux auteurs, en parlant de leur livre. « Il s’adresse aux personnes qui manquent un peu de ces traits de caractères de psychopathes, et qui auraient besoin de les renforcer ». 

Source 

 

A lire aussi: 

Top 10 des choses que les serveuses détestent à votre sujet

Commenter cet article

Archives