Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Opération de François Hollande : qu'est-ce que l'hypertrophie de la prostate ?

Publié par MaRichesse.Com sur 4 Décembre 2013, 17:24pm

Catégories : #SANTE-BIEN-ETRE

François Hollande a subi une intervention en 2011 pour soigner une hypertrophie bénigne de la prostate, a-t-on appris mercredi. Quelques précisions, afin de ne pas prendre les vessies pour des lanternes, et surtout, de les éclairer. 

L-appareil-reproducteur-de-l-homme-jpeg

Depuis la mort de Georges Pompidou en 1974, survenue pendant son mandat présidentiel, c'est une règle : tous les présidents doivent rendre public leur bilan de santé. Mais la transparence n'est toujours pas au rendez-vous. Si celui de François Hollande en mars dernier était bon, on apprend aujourd'hui qu'il a subi une intervention en 2011 pour une "hypertrophie bénigne de la prostate".

Cette hospitalisation sans gravité n'a toutefois pas fait l'objet d'un suivi. Pas d'inquiétude particulière sur l'état de santé du Président, donc, mais quelques questions relatives à la prostate et les pathologies qui frappent cette glande de l'appareil reproducteur de l'homme


L'hypertrophie bénigne de la prostate, c'est quoi ?

Dans ce jargon médical, on retiendra surtout le terme "bénigne", soit sans danger. Plus précisément, une hypertrophie bénigne de la prostate, aussi appelée adénome, est une augmentation du volume du tissu de la prostate qui entoure l'urètre chez l'homme. Ainsi, une pression est exercée sur l'urètre et la vessie, provoquant des difficultés à uriner.

Elle frappe en général les hommes à partir de 50 ans (moins de 3 % des cas entre 45 et 49 ans) et, selon l'Institut national du cancer (INCa) survient chez presque tous les hommes à partir de 70 ans. En France, quelque 70 000 hommes subissent une intervention chaque année. 


Adénome, prostatite et cancer

"La prostate est une glande de l’appareil génital masculin qui a la forme d’une châtaigne d’environ 3 centimètres de hauteur et 4 centimètres de large", explique l'INCa sur son site. Mais avec l'âge, elle grossit irrémédiablement et induit des complications qui frappent la grande majorité des hommes. Trois pathologies distinctes la concernent : l'adénome (ou hypertrophie bénigne de la prostate), la prostatite, une inflammation ou infection qui touche environ 50 % des hommes au cours de leur vie (2 millions de consultations chaque année en France) et le cancer.

C'est d'ailleurs le cancer le plus fréquent chez l'homme avec 56 800 nouveaux cas par an, et 8 900 décès en 2012. Notons que le taux de survie s'est considérablement amélioré depuis les années 90, passant de 70 % en 1990 à 90 % en 2002, notamment grâce au dépistage individuel et à une prise en charge plus précoce. 


Une vie sexuelle après un cancer ?

C'est la grande question qui taraude tous les hommes après un cancer ou une autre de ces trois pathologies. Certes, un cancer n'est pas sans conséquence sur l'appareil génital de l'homme : des troubles de l'éjaculation, de la libido ou de l'érection sont susceptibles de survenir. Sur son site, l'INCa précise que "les hommes traités par hormonothérapie peuvent maintenir leur capacité d’érection et d’orgasme, mais ils ont toutefois une perte significative de leur désir sexuel (libido)."

Par ailleurs, un orgasme peut dans certains cas survenir sans éjaculation ou une éjaculation rétrograde, c'est-à-dire que le sperme est éjecté dans la vessie. Aucune douleur ni conséquence pour la vessie. Quoi qu’il en soit, de nombreux hommes frappés par le cancer ont fait état de troubles de l'érection. Il existe toutefois des traitements pour pallier ce problème, listés par l'INCa sur son site, dont l'efficacité va grandissante. Il y a donc toujours de l'espoir. 

Source 

 

A lire aussi: 

Les 22 maladies que vous pouvez guérir en faisant l'amour 

VIDEO: Des hôtesses de l'air se déshabillent pour lutter contre le cancer 

La courbure du jet d’urine de l’homme pour détecter les problèmes de prostate 

Amour: le mariage protège contre le cancer 

Cancer de la prostate, surtout ne rien faire 

Cancer de la prostate : symptômes et traitements

Commenter cet article

Archives