Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Lithopédion: top 4 des femmes qui ont donné naissance à des momies

Publié par MaRichesse.Com sur 23 Mars 2014, 15:52pm

Catégories : #SANTE-BIEN-ETRE

Cela aurait pu être un titre pour un thriller, digne d’un succès international. Toutefois ce n’est pas du fruit de l’imagination, mais bien d’un phénomène réel – l’enfant qui se momifie dans le corps de sa mère pour quelques années. La découverte a été faite par hasard. Sinon, personne n’aurait su que ce phénomène existe.

momie-foetus.jpg

Au début du mois dernier, une patiente âgée de 84 ans est arrivée à l'hôpital de la ville brésilienne de Natividade avec comme symptômes des fortes douleurs abdominales. Les médecins qui ont effectué des radios et des échographies de la partie abdominale de la patiente, n’arrivaient pas à croire leurs yeux. Ils ont découvert un fœtus pétrifié âgé d’environ 20-28 semaines dans son ventre. Les tests ont montré que le fœtus s’est formé dans le ventre de la femme il y a près de 44 ans.

Comment cela est-ce possible ? Pourquoi est-ce que la femme ne s’est-elle pas adressée aux médecins et a pu vivre tout ce temps avec un fœtus pétrifié à l’intérieur de son corps ? La Voix de la Russie a demandé des précisions à ce sujet à l’obstétricienne-gynécologue Ekaterina Semenova :

« Il s’agit dans ce cas d’un lithopédion, un phénomène très rare, qui se rencontre en gynécologie dans le cas de la mort du fœtus pendant la grossesse. Dans ce cas, nous parlons de lithopédion, un phénomène médical très rare qu’on rencontre en gynécologie lors de la mort du fœtus pendant une grossesse extra-utérine. En règle générale, la mère ne peut pas porter l’enfant en dehors de l'utérus. Plusieurs scénarios peuvent se produire alors : soit il y a une fausse couche en début de grossesse, accompagnée d'un risque élevé de mortalité pour la mère à cause d’une perte de sang abondante. Cela peut se produire si une aide médicale qualifiée n’est pas apportée à la patiente. Ou alors, dans de cas très rares, la femme réussit à porter l’enfant à terme en dehors de son utérus. Mais en règle générale, les médecins ne sauvent pas que l’enfant issu d’une telle grossesse, alors que le risque de mourir pour la mère dans ce cas est très élevé. Dans cette situation, des cas de grossesses réussies se comptent sur les doigts d’une main. Le lithopédion peut être observé chez une patiente dès 16 semaine de la grossesse, et jusqu’à l’accouchement. Mais c’est un phénomène extrêmement rare. »

La plupart des femmes touchées par cette pathologie n’ont pas été suivies régulièrement par un gynécologue. Sinon, elles auraient été envoyées déjà à l’hôpital pour avorter pour des raisons médicales. Presque dans tous les cas connus de femmes atteintes de lithopédion, avec l’observation du foetus pétrifié, vivaient dans des villages reculés, n’ayant pas la possibilité d’obtenir des soins médicaux nécessaires.

C’est exactement la même situation que celle de la Brésilienne âgée de 84 ans. Son nom n’est pas communiqué à la presse pour des raisons de confidentialité. Selon le directeur du centre médical docteur Gesneria Saraiva Kratka, qui a examiné la retraitée, et a déclaré que sa patiente c’est adressée pendant l’accouchement douloureux il y a 44 ans, à la chamane locale, qui lui a donné une infusion d'herbes pour apaiser sa douleur. La douleur a disparu, tout comme les crampes. Et après, la femme, peu instruite, a décidé qu’elle a subi un avortement.

Ekaterina Semenova explique quels processus devraient avoir lieu par la suite dans le corps de la Brésilienne.

« L’enfant est vraiment mort. Mais pour des raisons inconnues, le fœtus est resté à l’intérieur de la femme. Etant donné que le fœtus est trop grand pour être dissous par le corps, il s’est calcifié, et est devenu dur comme une pierre. Ainsi, l’organisme de la mère a pu se défendre contre la septicémie et la nécrose des tissus de l'enfant. »

Plusieurs cas de découverte d’enfants pétrifiés dans l'utérus des femmes âgées se sont déclarés. En décembre 2013, dans le corps d’une Colombienne âgée de 82 ans, les scientifiques ont découvert un lithopédion âgé de 40 ans. Enfin, en février 2012, c’est une femme indienne qui sa subi une opération, pendant laquelle on lui a enlevé un fœtus, qui avait alors déjà 35 ans. Cependant, la plus célèbre de toutes les histoires, c’est celle d’une Marocaine Zahra Aboutalib. Qui a porté dans son corps un fœtus momifié pendant 46 ans. Cette histoire a été utilisée comme scénario d’un documentaire, tourné par la chaîne Channel 5 pour le projet « Extraordinary People ».

En résumant, il faudrait à nouveau souligner, à quel point notre monde est incroyablement multiforme. Nous ignorons combien de choses qui ne sont pas connus, et qui ne rentrent pas dans le cadre des dispositifs, doivent être étudiés. Il faut étudier et observer ce qui se passe. Cela en vaut la peine.

Source

Commenter cet article

plombier paris 25/03/2015 15:55

J'apprécie votre blog, n'hésitez pas a visiter le mien.
Cordialement

Archives