Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Le top 10 des milliardaires africains

Publié par MaRichesse.Com sur 14 Octobre 2013, 06:31am

Catégories : #BIOGRAPHIE-DES-RICHES

Parmi les dix premières fortunes africaines répertoriées par Ventures Capital figurent quatre nigérians, quatre sud-africains, un égyptien et un swazi.

L’Afrique compte de plus en plus d’hommes et de femmes très riches. C’est ce qui ressort de la liste dressée par le magazine Ventures des 55 premiers milliardaires africains.

Plusieurs enseignements peuvent être tirés de ce palmarès. Tout d’abord, l’âge moyendes personnes les plus riches en Afrique est de 65 ans : les doyens sont l’industriel kenyan Manu Chandaria et le tycoon égyptien Mohammed Al-Fayed, tous les deux âgés de 84 ans ; les plus jeunes sont Mohammed Dewji de Tanzanie et Igho Sanomi, un pétrolier nigérian, 38 ans chacun.

Par ailleurs, le Nigéria, l’Afrique du Sud et l’Egypte sont les pays comptant le plus grand nombre de milliardaires (respectivement 20, 9 et 8). A l’inverse, l’Algérie, l’Angola, le Zimbabwe et le Swaziland n’en ont qu’un. Au total, 10 pays africains sont représentés dans cette lite.

D’autre part, trois femmes figurent dans ce classement : la nigériane Folorunsho Alajika (lire ci-dessous), l’angolaise Isabel Dos Santos, fille du président Eduardo Dos Santos, et Mama Ngina Kenyatta, la veuve du premier président kenyan.

Enfin, les sources de revenus de ce club très prisé sont variées et vont des services financiers aux mines en passant par la construction, l’énergie ou bien le pétrole.

Zoom sur les dix premiers fortunes africaines :

Aliko Dangote, 56 ans

Fortune : 20,2 milliards de dollars

Nationalité : Nigérian

Aliko Dangote - Reuters
Aliko Dangote - Reuters

L’homme le plus riche d’Afrique a commencé à bâtir sa fortune dans les années 80 grâce à l’aide de son oncle, Sanusi Dantata, un influent homme d’affaires. Aliko Dangote s’est d’abord lancé dans le négoce de ciment et a diversifié ses activités au fil des décennies dans l’agroalimentaire, l’immobilier et la finance. Son groupe, Dangote, est aujourd’hui le plus important conglomérat industriel de l’Afrique de l’ouest.

Allan Gray, 75 ans

Fortune : 8,5 milliards de dollars

Nationalité : Africain du Sud

Cet homme d’affaires sud-africain très discret contrôle deux fonds d’investissement qui au total gèrent quelque 50 milliards d’actifs. Titulaire d’un MBA d’Harvard, il a travaillé durant huit ans chez Fidelity Management and Research à Boston avant de revenir à Cape Town en 1973, où il a fondé Allan Gray Limited, devenu le premier gestionnaire d’actifs d’Afrique du Sud. En 1989, Allan Gray a également créé Orbis, basé aux Bermudes, aujourd’hui présidé par son fils William.

Mike Adenuga, 60 ans

Fortune : 8 milliards de dollars

Nationalité : Nigérian

Mike Adenuga - Reuters
Mike Adenuga - Reuters

Mike Adenuga commence à faire fortune vers l’âge de 25 ans, en vendant de la dentelle et du Coca-Cola et en négociant des contrats pour le compte du gouvernement de l’ancien président militaire nigérian, Ibrahim Babangida. Au début des années 90, il crée Conoil Producing, société d’exploration pétrolière, la première à avoir trouvé de l’or noir en quantités commerciales sur le sol nigérian. Aujourd’hui, Conoil produit plus de 100.000 barils par jour. Mike Adenuga contrôle également Globacom, un opérateur de téléphonie mobile nigérian.

Folorunsho Alakija, 62 ans

Fortune : 7,3 milliards de dollars

Nationalité : Nigériane

Folorunsho Alajika - Reuters
Folorunsho Alajika - Reuters

La femme la plus riche d’Afrique tient sa fortune du pétrole, mais pas seulement. Folorunsho Alakija est à la tête de Famfa Oil, une compagnie pétrolière nigériane propriétaire de 60% d’OML 127, un gisement pétrolier offshore. Auparavant, Folorunscho Alakija a étudié la mode et le design en Angleterre dans les années 80. Elle est revenue au Nigéria pour créer Supreme Stiches. Cette marque de vêtements a connu un succès foudroyant parmi les femmes de la haute société. On dit d’ailleurs que c’est grâce à l’une de ses clientes, Maryam Babangida, la femme de l’ancien président militaire du Nigeria Ibrahim Babangida, qu’elle a acheté Famfa Oil à un prix très avantageux. Mère de quatre enfants, Folorunscho Alakija est également propriétaire de nombreux actifs immobiliers en Grande-Bretagne.

Nicky Oppenheimer, 68 ans

Fortune : 6,5 milliards de dollars

Nationalité : sud-Africain

Nicky Oppenheimer - Reuters
Nicky Oppenheimer - Reuters

Héritier d’Ernest Oppenheimer, le fondateur du groupe De Beers qui alimente depuis un siècle Tiffany, Cartier ou Van Cleef & Arpels, Nicky Oppenheimer et sa famille ont tourné la page en novembre 2011 en vendant leurs parts (40 %) dans De Beers à Anglo American. Depuis, ils ont diversifié leurs investissements, notamment en injectant de l’argent frais dans leur fonds d’investissement monté avec Temasek Holdings, propriété du gouvernement de Singapour, et dans le fonds Tana Afica Capital présent dans de nombreux secteurs agricoles.

Johann Rupert, 63 ans

Fortune : 6,1 milliards de dollars

Nationalité : Sud-Africain

Johann Rupert est le président de la Compagnie Financière Richemont, basée en Suisse et héritée de son père Anton. Montblanc, Cartier, Van Cleef & Arpels, Piaget, Alfred Dunhill, Baume & Mercier …  : le troisième groupe mondial de luxe est doté d’un portefeuille de marques impressionnant. Banquier de formation, Johann Rupert est d’abord passé par la Chase Manhattan et Lazard Frères à New York, avant de reprendre le flambeau familial. Le milliardaire reste le premier actionnaire de Richemont mais a décidé en septembre dernier de prendre une année sabbatique. Les clés de la maison ont été confiées à son vice-président, Yves-André Istel.

Nassef Sawiris, 53 ans

Fortune : 5,2 milliards de dollars

Nationalité : Egyptien

Nassef Sawiris - Reuters
Nassef Sawiris - Reuters

Son père, Onsi, est à l’origine d’une des plus belles histoires familiales de l’Egypte. Onsi Sawiris s’est d’abord lancé dans la construction de routes et de canaux. Mais en 1961, son entreprise est nationalisée et Onsi est contraint de s’installer temporairement en Libye. Revenu dans son pays natal, il crée Orascom en 1976 avec 5 salariés. L’entreprise va grossir et se diversifier dans la téléphonie mobile et le tourisme et devenir l’un des groupes les plus influents du continent. Nassef est le plus jeune des trois fils d’Osni Sawiris. Il est à la tête d’Orascom Construction Industries, l’une des plus grandes entreprises du secteur de l’Afrique du nord du pays.

Gilbert Chagoury, 67 ans

Fortune : 4,2 milliard de dollars

Nationalité : Nigérian

Cet industriel et diplomate libano-nigérian est le co-fondateur avec son frère Ronald de Chagoury Group, un conglomérat aux multiples facettes actif dans l’industrie, la construction, l’immobilier, le verre, l’assurance, le tourisme, les télécoms ou bien encore la santé. Gilbert Chagoury est né en 1946 à Lagos, de parents libanais. Après avoir étudié au collège des frères chrétiens au Liban, il est revenu au Nigeria pour y bâtir sa carrière. En 1971, il a commencé au Grands Moulins du Bénin, pays où Chagoury Group est encore très présent aujourd’hui. Gilbert Chagoury a également été ambassadeur et conseiller de nombreux gouvernements en Afrique et en Amérique.

Nathan Kirsh, 82 ans

Fortune : 3,6 milliards de dollars

Nationalité : Swazi

Nathan Kirsh a fait fortune en Swaziland en créant une entreprise de maïs. Il a ensuite réinvesti ses bénéfices dans la distribution agroalimentaire et l’immobilier. Sa société, Kirsh Holding Group détient notamment 50% de Swazi Plaza Properties, une entreprise qui possède le plus grand centre commercial de Swaziland, 29% de Minerva, un groupe immobilier basé à Londres, et 63% de Jetro Holdings, qui exploite les enseignes Jetro et Carry et les restaurants Depots à New York.

Christoffel Wiese, 72 ans

Fortune : 3,4 milliards de dollars

Nationalité : Sud-Africain

L’homme d’affaires sud-africain est le directeur et le premier actionnaire de Shoprite, le premier groupe de distribution à bas prix d’Afrique. Après des études de droit à l’université de Stellenbosch, Christoffel Wiese a travaillé à Pep Store, une chaîne de vêtements fondée par ses parents. En 1979, Pep Stores acquiert Shoprite qui n’est encore qu’ne petit distributeur. Au début des années 80, il en devient président et réalise une série d’acquisitions. Aujourd’hui, Shoprite, avec 1.247 points de vente et 276 magasins franchisés dans 16 pays entre l’Afrique et les îles de l’océan indien, emploie près de 95 000 salariés et a réalisé en 2012 un chiffre d’affaires de plus de 7,7 milliards d’euros. Christoffel Wiese détient aussi de nombreuses participations dans des groupes cotés en Bourse. Il a aussi investi dans l’or, dans des mines de diamants et dans l’immobilier. Il est propriétaire d’une réserve de chasse privée dans le Kalahari.

Source

Commenter cet article

Archives