Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Le sel contenu dans les comprimés effervescents pourrait augmenter les risques cardiovasculaires

Publié par MaRichesse.Com sur 30 Novembre 2013, 01:04am

Catégories : #SANTE-BIEN-ETRE

Le-sel-contenu-dans-les-comprimes.jpeg

Vous traquez le sel dans votre assiette ? Une étude publiée dans le British medical journal suggère de surveiller également celui contenu dans les médicaments. En ligne de mire, les comprimés effervescents, très riches en sodium, augmentant le risque d'accidents cardiovasculaires.

L'équipe de l'hôpital Ninewells de Dundee (Royaume-Uni) s'est intéressée à 1,3 million de patients suivis sur une période de sept ans, dont 61.000 ont été victimes d'un accident cardiovasculaires. Parmi ce dernier groupe, la proportion de consommateurs de médicaments au sodium est supérieure de 16% à la moyenne. Cette proportion passe à 22% si l'on s'intéresse aux seuls accidents vasculaires cérébraux. En outre, les patients traités par des médicaments contenant du sodium sont sept fois plus susceptibles de souffrir d'hypertension artérielle. 


Surveiller l'hypertension des patients

L'étude cite des formules de comprimés effervescents de paracétamol 500 mg, pouvant contenir 18,6 millimoles (mmol) de sodium par unité. En prenant huit comprimés par jour, soit la dose maximum autorisée, un adulte ingère 148,8 mmol de sodium, alors que la quantité recommandée est de 104 mmol, soit 2,4 grammes par jour au Royaume-Uni. "Ajoutés à un régime alimentaire occidental type, ces médicaments peuvent augmenter de manière significative la dose de sodium journalière", indique l'étude. Et de noter que "curieusement, contrairement au secteur agro-alimentaire, l'industrie pharmaceutique n'est soumise à aucune restriction ou obligation d'affichage concernant les quantités de sodium présentes dans les formulations".

Le sodium est pourtant essentiel à la composition des comprimés effervescents tels que le paracétamol, l'ibuprofène ou l'aspirine, puisqu'il entraîne la formation de bulles de gaz carbonique qui seront responsables de la dissolution du comprimé dans l'eau. L'étude conclut que les médecins devraient prescrire des médicaments à base de sodium uniquement si ces derniers sont nécessaires, surveiller les patients soumis à de telles ordonnances, et éviter de prescrire des médicaments contenant du sodium aux patients présentant des risques d'hypertension. 

Source 

 

A lire aussi: 

Hypertension artérielle : les bonnes pratiques pour l’éviter 

Alimentation: ces poisons qui se cachent dans le Big mac! 

LE SEL DE TABLE MAUVAIS POUR NOTRE SYSTÈME IMMUNITAIRE

Commenter cet article

Archives