Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Le secret pour boire toute la nuit sans être saoul

Publié par MaRichesse.Com sur 4 Mai 2014, 11:34am

Catégories : #SANTE-BIEN-ETRE

Le secret pour boire de la bière toute une nuit sans en subir les conséquences est, selon Jim Kochs, co-fondateur et Président de la Boston Beer Company, la levure ! Et oui, une cuillère à thé de levure par verre juste avant de les boire permet une meilleure digestion de l'alcool et limite l'état d'ivresse. A consommer avec modération quand même.

des-alcooliques-nettoient-les-rues-en-echange-de-bieres-.jpeg

 

Atlantico : Jim Kochs, co-fondateur et Président de la Boston Beer Company, a révélé son secret qui lui permet de boire de l'alcool toute la nuit sans avoir les effets de l'ivresse : il mange de la levure juste avant de boire. Ce genre de technique peut-il marcher ?

Pierre-Marie Bisson : Je n'avais jamais entendu parler de cette technique auparavant. En poussant quelque peu mes recherches, je me suis rendu compte que cette levure active agit de la même manière que notre foie sur l'alcool : cet organisme décompose les molécules d'alcool et si ce dernier est déjà présent dans notre système, c'est-à-dire dans notre estomac, il agit avant que celles-ci n’interagissent avec notre sang et notre cerveau. Il diminuera donc les effets de l'alcool sur une personne mais ne les fera en rien disparaître. De plus, Jim Koch propose d'avaler une cuillère à thé de cette levure avant de commencer à boire de la bière - alcool plutôt léger s'il en est. La réaction ne serait sans doute pas la même en consommant des alcools forts (et je pense que le dosage de cette levure doit avoir un maximum). Je ne doute donc aucunement de la véracité de cette technique mais me demande quelles en sont ses limites ?

 

Que dire des autres techniques communément partagées telles que la fameuse cuillère d'huile ou certaines pilules vendues en pharmacie ?

La plupart des pilules vendues en pharmacie aujourd'hui ne permettent pas d'annuler les effets de l'ivresse mais plutôt de contrecarrer ses effets nocifs, également connus sous le nom de "gueule de bois". La cuillère d'huile permet de tapisser l'estomac et ainsi de prévenir l'absorption d'alcool. Pour un temps. Tout comme la matière grasse contenue dans les fromages ralentit le passage de l'alcool dans le sang. L'idée de ne pas faire de mélange n'est absolument pas prouvé - tout dépend de la tolérance de chacun à l'alcool. Alterner consommation d'eau ou de jus et d'alcool permet de ralentir les effets à moyen terme. Tout est dans la quantité d'alcool ingérée, et non pas dans les mélanges. Rien ne permet aujourd'hui de ne ressentir aucun effet de l'alcool tout en en consommant. Certaines techniques scientifiquement prouvées ou non permettent de ralentir les effets de l'alcool sur notre corps mais ne les effacent en rien.

 

Si ces techniques ne marchent pas, que faut-il faire alors pour boire sans trop subir les effets de l'alcool ?

Il existe plusieurs astuces afin de ne pas trop subir les effets de l'alcool. La première est le contrôle. Savoir boire intelligemment est la meilleure manière de passer une bonne soirée. Il faut éviter de commencer à boire l'estomac vide. Les matières grasses protègent un temps l'estomac. Ne pas manger excessivement salé par contre (les amuses-gueules et autre chips augmentent la soif). Alterner eau et boisson alcoolisée (pour ma part je bois toujours un ou deux verres d'eau entre chaque verre - principalement des cocktails donc composées de spiritueux à 40° ou plus) est un plus et permet non pas de diminuer la dose d'alcool pure ingérée mais de la diluer dans l'organisme. Et avec ou sans état d'ivresse avancer, toujours s'hydrater avant de se coucher.

 

Boire sans être ivre rend-il l'alcool toujours aussi nocif pour le corps ?

Ne pas ressentir les effets de quelque chose ne veut pas nécessairement dire que cette chose ne nous affecte pas. Il faut quelques minutes à peine pour consommer un verre d'alcool. Néanmoins il faut jusqu'à 90 minutes pour l'effacer de notre système. Le pire qui puisse arriver avec ce genre de gélule qui serait supposée effacer les effets de l'alcool, c'est que les gens se mettent à boire encore plus. Une personne qui consomme de l'alcool le fait pour des raisons sociales, festives ou mêmes nocives. Quelle que soit la raison, un état d'ivresse plus ou moins avancé est recherché. Que ce soit un verre de bon vin durant un repas ou une farandole de "shots" lors d'une soirée il n'est aucun intérêt de boire sans en ressentir les effets. Ne serait-ce que pour savoir s'arrêter. Même si les gélules de Jim Koch permettent à notre système d'assimiler et de décomposer les molécules d'alcool dans notre sang, il faudrait que ces dernières soit capables d'ingérer n'importe quel type d'alcool et en n'importe quelle quantité. Ce qui permettrait à tout un chacun de boire autant qu'il le souhaite - ou même plus, et par la même occasion de désacraliser les effets nocifs de l'alcool.

Source

Commenter cet article

Archives