Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


La NASA avoue qu'une éruption solaire de classe X a précédé de peu le séisme de magnitude 8.2 au Chili

Publié par MaRichesse.Com sur 12 Mai 2014, 00:01am

Catégories : #NEWS

soleil.jpeg

Comme à son habitude la NASA communique désormais sur certains sujets avec une grande longueur de retard. On a déjà vu qu'elle avait mis plusieurs mois à reconnaître que l'éruption du 22 Juillet 2012 avait été la plus puissante à avoir jamais été enregistrée (on parle d'une X 45!), aujourd'hui elle a décidé de parler d'une autre éruption de classe X qui est survenue le 29 Mars dernier. Pourquoi maintenant ?


Comme je le faisait remarquer dans le dernier article sur la planète X, nous vivons dans un univers de nature électrique où les astres servent de relais de condensateurs à des forces de nature éléctro-magnétiques et des transferts d'énergie se produisent au moment où les 2 astres sont alignés avec le soleil.

Cette vérité connue depuis les temps antiques, les pontes de la science ne veulent pas la révéler aux gens car cela les métrait automatiquement sur la piste de la planète X.
Cette science basée sur la notion d'Ether, ils se la réservent pour eux seuls. Cela leur permet de faire des prédictions d'une incroyable précision comme par exemple de savoir qu'au mois de Mai 2013, le soleil risquait d'émettre un Killshot.

Eux seuls sont munis de la grille analytique adaptée et peuvent visualiser l'ensemble de la chaîne d'évènements menant à une tempête solaire ou à un gros séisme.
Eux seuls sont en mesure de comprendre pourquoi des séismes surviennent à intervalles réguliers, en outre ils ont entre leurs mains toute une panoplie d'instruments qui leur permettent de vérifier de visu ce genre de phénomènes.

La figure ci dessus en fait partie, elle montre le champ magnétique du soleil à la fin du mois de Mars 2014. On peut visualiser de quelle manière les lignes du champ s'entrouvrent pour laisser entrevoir un immense trou coronal à la surface du soleil :

 

 

mod_2lg4Ep.gif

Fin Mars 2014, le champ magnétique solaire s'ouvre et dévoile un immense trou coronal.


 http://gong.nso.edu/cgi-bin/dbmacro.cgi/data/magmap/scripts/ondemand.m


À chaque fois que survient un puissant séisme, le même schéma se reproduit, ce qui pour toute personne sensée signifie que l'activité solaire a des répercussions sur Terre. Autrement dit, le soleil et la Terre sont inter-connectés et l'une de ces connexions s'effectue via leurs pôles magnétiques respectifs ce qui n'est pas difficile à comprendre vu que le noyau de la Terre est constitué de fer.

Une fois accepté ce principe, il est facile de remonter le fil des événements et de comprendre que quelque chose d'autre est connecté avec le soleil. Et comme, on a vu que certaines de ces connexions s'effectuaient à intervalles réguliers, il ne peut donc s'agir que d'un autre astre.

L'intervalle de temps de 1 an et 12 jours correspond à la période synodique de Saturne, et on a pu vérifier que ces dernières années, de puissants séismes  survenaient à lors de ses alignements (ainsi que de grosses tempêtes lors du second alignement annuel) (chose étrange, les alignements avec d'autres planètes n'engendrent pas de tels effets ce qui signifie que Saturne possède momentanément une propriété que les autres planètes n'ont pas).

D'autre part, en tenant compte de la date de certains gros séismes, on a tôt fait de se rendre compte qu'il n'existe aucun astre répertorié dans l'axe de l'alignement alors que logiquement il devrait y avoir quelque chose, un facteur de nature inconnue (la planète X).

C'est pour occulter ce facteur qu'a été mis au point ce fantastique leurre que futla soit disant comète du siècle ELENIN qui avait la particularité d'être alignée au moment d'importants séismes comme celui du 11 Mars au Japon ou celui du 27 Février 2010 au Chili (1 an et 12 jours plus tôt).

 À cette époque, la planète  X avait la même période synodique que Saturne (1 an et 12 jours), d'ailleurs les internautes ont tôt fait de se rendre compte quetous les 188 jours (soit 2 fois par an), il y avait un pic de séismes. La planète X s'est déplacée pendant des années avec la même vitesse angulaireque Saturne et comme on a vu que les astres jouaient le rôle de condensateur, Saturne emmagasinait une partie de son énergie électromagnétique pour nous la retransmettre lorsqu'il était aligné avec la Terre.

Chaque année, on obtenait donc 2 gros pics sismiques correspondant à l'alignement de la planète X puis environ 3 semaines plus tard à celui de Saturne.
On obtenait alors une courbe en forme de dos de chameau dont les points culminants correspondaient à 2 séismes de magnitude 8 :

Risete-chameau.jpg


  
 Depuis l'an dernier, les alignements avec Saturne ne produisent plus d'effets en terme de séismes, cela est dû au fait que l'écart s'est creusé avec la planète X (dont  l'orbite est elliptique) et que par conséquent elle ne subi plus son influence (l'écart entre les 2 astres est supérieur à 30 °).

La planète X interagit donc encore plus fortement avec la Terre au moment de ses alignements, c'est la raison pour laquelle le mois d'Avril fut celui de tous les records en terme de séismes.

Dés lors, on obtient une courbe à une bosse en forme de dos de dromadaire. Et bien entendu ce que l'on a vu cette année se reproduira l'année prochaine avec encore plus d'intensité puisque la planète se sera alors  rapprochée de nous.

dromadaire.jpeg



Pour info, sa période synodique actuelle serait d'environ 371 jours, l'alignement astronomique aurait eu lieu le 6 Avril. Le pic sismique qui correspond autremblement de Terre du Chili (mag 8) le précède donc de 6 jours.
La base du pic est évaluée à 30 jours ce qui correspond grosso modo à l'angle qui le sépare de Saturne et on a vu que le pic sismique s'est étalé du 15 Mars au 19 Avril.

Avec toutes ces données, il devient facile de prévoir quand surviendra la prochaine période de suractivité sismique (il suffit de rajouter 1 an et 6 jours aux dates). On retiendra que l'on est passé de l'ère du chameau à celle du dromadaire. Désormais Saturne ne joue plus son rôle de bouclier protecteurque lui avait attribué la providence et  chaque année la Terre subira son influence de plein fouet.

Tout ce qui vient d'être dit est combattu par la communauté scientifique et la NASA en particulier. De leur point de vue, il faut éviter à tout prix que le public soit en mesure d'établir une relation de cause à effet entre l'activité solaire (trous coronaux et éruptions solaires) et le climat ainsi que les séismes sur Terre.

C'est la raison pour laquelle,  ce communiqué a été publié avec 5 semaines de retard. S'il l'avait été le jour même, le public aurait été en mesure de faire le rapprochement entre l'éruption solaire de classe X et le séisme du 1er Avril puisque ces 2 évènements sont consécutifs à l'apparition du trou coronal à la surface du soleil.

Le 29 mars 2014, le Soleil a connu une nouvelle éruption de classe X1 filmée par la sonde Solar Dynamics Observatory (SDO) de la Nasa. Ces éruptions se produisent dans l’atmosphère du Soleil. Des champs magnétiques accélèrent des particules à des niveaux d’énergie considérables, des millions de fois supérieures à ceux d’une explosion nucléaire telle qu’on pourrait en produire sur Terre. 

L'observation la plus complète jamais réalisée

Pratiquement tous les moyens d'observation du Soleil disponibles ont été braqués sur notre astre durant cette l'éruption du 29 mars dernier : le spectographe IRIS chargé d'étudier la chromosphère partie interne de l'atmosphère solaire) et le spectographe à rayons X RHESSI, la sonde SDOle satellite HINODE de l'Agence spatiale japonaise et enfin le télescope STD du National Solar Observatory situé à Sacramento, au Nouveau-Mexique.
Les observations coordonnées sont essentielles à la compréhension des tempêtes solaires et de leurs effets sur les conditions météorologiques de la Terre.

 

http://www.sciencesetavenir.fr/espace/20140509.OBS6659/une-tempete-solaire-sous-toutes-les-coutures.html

On notera cependant qu'ils ont commis l'erreur d'avouer que tous les moyens d'observations du soleil ont étés mis en œuvre ce jour là, ce qui signifie qu'ils savaient  par avance que cette date présentait un risque de danger et qu'ils s'y étaient préparés en conséquence !

 

Source

Commenter cet article

Archives