Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Intelligence : lorsque les enfants surpassent les adultes

Publié par MaRichesse.Com sur 7 Avril 2014, 06:32am

Catégories : #VIDEO

Des enfants âgés de 4 ans sont capables de deviner le fonctionnement d'objets qu'ils ne connaissent pas plus facilement que des étudiants, révèle une étude américaine. En cause : une aptitude à raisonner de façon plus souple et moins biaisée que les adultes.

Une aptitude à raisonner de façon flexible, et une absence d'a priori quant aux relations de cause à effet : tels sont les atouts qui permettent aux jeunes enfants de surpasser les adultes lorsqu'il s'agit de deviner le fonctionnement d'objets qu'ils ne connaissent pas. Un résultat obtenu au terme d’une étonnante expérience menée par des scientifiques américains et britanniques, et dont les détails ont seront publiés dans l’édition de mai 2014 de la revue Cognition.

Quel est précisément la nature de l'expérience qui a été menée par Christopher G. Lucas (École d'Informatique de l'Université d'Édimbourg, Grande-Bretagne) et ses collègues de l'Université de Californie (Berkeley, États-Unis) ? Tout d'abord, les auteurs de l'étude ont créé deux groupes : d'un côté 106 enfants âgés de quatre à cinq ans, et de l'autre 170 étudiants.

Puis les scientifiques ont demandé aux enfants d'âge préscolaire et aux étudiants de deviner le fonctionnement de gadgets fonctionnant de façon inhabituelle. L'un de ces gadgets était une boîte rouge sur laquelle il était possible de disposer une ou plusieurs formes (cubes, pyramides, cylindres, etc) : alors que certaines formes, individuellement ou en combinaison avec d'autres, déclenchaient l'activation d'une musique et d'une lumière dans la boîte rouge, d'autres formes ne déclenchaient en revanche rien du tout.

Or, les jeunes enfants sont parvenus beaucoup plus facilement que les adultes à deviner les combinaisons susceptibles d'activer la musique et la lumière de la boîte rouge. En effet, lorsqu'il s'avérait que des combinaisons inhabituelles hé non intuitive étaient capables d'activer la boîte rouge, les enfants s'adaptaient beaucoup plus facilement à cet état de fait que les étudiants. Lesquels au contraire avaient tendance à penser que la boîte devait par défaut toujours suivre la même règle de fonctionnement, et ce même lorsqu'il était manifeste que ce n'était pas toujours le cas.

Selon Christopher G. Lucas, ces résultats renforcent l'hypothèse selon laquelle le raisonnement du jeune enfant est de type Bayésien : consistant à déduire la probabilité d'un événement à partir d'autres évènements dont la probabilité a déjà été évaluée, le raisonnement Bayésien s'appuie directement sur le célèbre théorème de Bayes, ce mathématicien britannique du XVIIIe siècle.

De nombreux travaux ont déjà été menés sur la nature Bayésienne du raisonnement chez le jeune enfant. Ces travaux sont très bien synthétisés dans ce cours donné au Collège de France par le mathématicien et neurobiologiste Stanislas Dehaene :



Voici par ailleurs une vidéo (en anglas) relative à l’expérience de Christopher G. Lucas sur l’aptitude des jeunes enfants à deviner le fonctionnement d'objets inhabituels : 

Source

Commenter cet article

Archives