Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


France: Ils se tuent en tentant d'empêcher leur ami de se suicider

Publié par MaRichesse.Com sur 28 Octobre 2013, 10:41am

Une-vingtaine-de-pompiers-a-ete-mobilisee-pour-desinca.jpeg

La fête a tourné au drame. En sortant de boîte de nuit à Vouzan (Charente), deux jeunes ont tenté de rejoindre rapidement leur ami, parti peu avant, qui menaçait de se suicider. Ils ont perdu la vie sur la route et leur ami a mis fin à ses jours à son domicile.

Alors qu'il se trouve en boîte de nuit avec des amis et sa petite amie, un jeune homme de 26 ans quitte les lieux en leur déclarant qu'il va mettre fin à ses jours. Selon la Charente Libre, ce projet de suicide serait causé par sa petite amie qui vient de le quitter. Quelques minutes après le départ du jeune homme vers son domicile de Vouzan, son cousin de 17 ans et son ami de 21 ans décident de prendre la voiture de la jeune fille pour tenter de rattraper leur copain et empêcher le geste fatal.


Il perd le contrôle de son véhicule

En traversant le village de Pontsec, lieu-dit de la commune de Saint-Germain-de-Montbron, le conducteur roule assez vite. À la sortie d'une courbe, il mord le bas-côté et perd totalement le contrôle de son véhicule, pour finir encastré dans un poteau EDF. D'après la Charente Libre, la voiture n'est plus qu'un amas de tôles dans lequel se trouvent les deux corps sans vie. Le véhicule se serait enroulé autour du poteau en béton et une vingtaine de pompiers est mobilisée pour désincarcérer les corps. Quant au jeune qu'ils tentaient de rejoindre, il met quand même fin à ses jours chez lui, à l'aide d'un fusil de chasse.

Les gendarmes effectuaient de nombreux contrôles aux alentours ce soir-là, mais ils ne se trouvaient pas sur cette route. La maire de Saint-Germain-de-Montbron, a confié " être choquée " de la violence de l'accident et d'ajouter : " aujourd'hui, ce sont trois familles qui sont en deuil ". 

Source

Commenter cet article

Archives