Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Des scientifiques tuent par erreur le plus vieil animal du monde

Publié par MaRichesse.Com sur 15 Novembre 2013, 12:20pm

Catégories : #SANTE-BIEN-ETRE

Ming-la-palourde-n-a-pas-survecu-a-l-etude-des-scientif.jpeg

Elle a connu Christophe Colomb, Louis XIV et Lady Gaga. Il s'agit de Ming la palourde, l'animal le plus vieux du monde avec 507 printemps au compteur, rapporte le site sciencenordic.com. La découverte de ce mollusque bivalve de type Arctica islandica ne date pas d'hier. C'est à l'automne 2006 que Ming a été rapportée par des scientifiques d'une expédition en Islande. Rapidement ils estiment son âge à environ 400 ans.

Sauf que des observations menées avec d'autres méthodes ont récemment permis d'établir que la palourde était plus vieille d'une centaine d'années et qu'elle était finalement âgée de 507 ans. "Nous nous sommes trompés la première fois et peut-être nous sommes-nous un peu précipités en publiant ces résultats, explique Paul Butler, l'océanologue qui a étudié la palourde à l'Université Bangor au Pays de Galles. Mais nous sommes à présent absolument sûr que nous avons l'âge correct."


Une terrible euthanasie

Un record, donc mais dont ne profitera Ming, appelée ainsi en référence à la dynastie des Ming au pouvoir en Chine au moment de sa naissance en 1499. Car la vieille palourde a succombé en 2006. En effet, les scientifiques de Bangor, qui ignoraient alors sa longévité, l'ont ouverte pour l'étudier une première fois, provoquant son trépas. Une belle bourde digne de figurer aux Darwin awards.

Reste une question, comment a fait Ming pour vivre aussi longtemps ? La biologiste allemande Doris Abele avance la piste d'un métabolisme très lent et donc d'une vie au ralenti. "L'Artica islandica a une très faible consommation d'oxygène, explique-t-elle. Quand un animal possède un tel métabolisme, cela signifie normalement qu'il a une très longue espérance de vie. Cependant, je crois également que la longévité s'explique également par la génétique."

Néanmoins, si on intègre les organismes primitifs au règne animal, alors Ming est battu à plates coutures par certains métazoaires primitifs. Parmi eux on trouve ainsi les éponges de verre (Hexactinellida) qui pourraient atteindre les quinze mille ans. A déconseiller pour un viager.

Source 

 

A lire aussi: 

Des scientifiques créent la pile du futur accidentellement 

Des scientifiques envisagent de manipuler le climat 

Mort du chercheur chargé de la plus longue expérience scientifique qui dure depuis 1927 

Les scientifiques ont découvert la substance la plus mortelle jamais rencontrée par l'Homme 

Obésité: Les scientifiques ont compris comment faire pour désactiver la faim

Commenter cet article

Archives