Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Crimée: la théorie idiote du rôle de McDonald's dans la prévention des guerres sera-t-elle validée?

Publié par MaRichesse.Com sur 7 Avril 2014, 21:21pm

Catégories : #NEWS

mcdonalds.jpg

Dans son livre paru en 1999, The Lexus and the Olive Tree [La Lexus et l’olivier, NDT], l’éditorialiste Thomas Friedman du New York Times avait avancé la tristement célèbre «théorie de la prévention des conflits des Arches Dorées [surnom de McDonald's en raison de la forme du “M” de son logo, NDT]», selon laquelle «il n’y a pas deux pays qui ont tous deux un McDonald’s et qui se sont affrontés dans une guerre depuis que chacun a son McDonald’s».

Friedman avançait un argument, légitime dans les grandes lignes, selon lequel l’intégration économique réduit la probabilité de conflits armés entre pays, mais malheureusement la théorie elle-même a été réfutée peu après la publication du livre, quand l’Otan a commencé à bombarder la Yougoslavie. Comme le relève une page intéressante de Wikipedia, la théorie avait déjà été contredite à l’époque de sa création par l’invasion du Panama par les Etats-Unis en 1989 et le conflit de Kargil entre l’Inde et le Pakistan de 1999.

Depuis, elle a été réfutée par l’invasion du Liban par Israël en 2006 et la guerre de 2008 entre la Russie et la Georgie. J’aimerais saluer au passage le wikipédien anonyme qui a écrit cette merveilleuse phrase: «Le développement mondial des restaurants McDonald’s est un phénomène relativement récent au regard de l’histoire des conflits armés.»

L’annexion militaire de la Crimée par la Russie semble être un autre contre-exemple: l’Ukraine comme la Russie aiment les McDonald’s, mais cette fois, la franchise est prise entre deux feux.

McDonald’s a annoncé le 4 avril qu’il fermait tous ses restaurants en Crimée pour des «raisons opérationnelles hors de contrôle». Cela a promptement déclenché une réplique du nationaliste russe Vladimir Zhirinovsky qui a appelé à ce que tous les McDonald’s de Russie soient fermés [et à ce que Pepsi-Cola soit le suivant à disparaître, NDT­].

Ça n’arrivera probablement pas, puisque comme le note Reuters, s’il y avait un retour de bâton anti-Big Mac en Russie, cela aurait des conséquences dramatiques pour le business de l’entreprise. C'est la succursale McDonald’s de la place Pouchkine de Moscou qui a servi le plus de clients de McDonald’s dans le monde en 2012. Ce restaurant a aussi joué en quelque sorte un rôle symbolique majeur dans la transition post-soviétique de la Russie vers le capitalisme.

Friedman soutiendrait sans doute que le fait que la crise en Crimée n’ait pas débouché sur une guerre plus large renforce sa théorie. Les pays sont trop économiquement interdépendants à présent pour partir en guerre pendant longtemps, et quand ils le font, les conséquences financières sont terribles.

Mais la théorie des «Arches dorées» n’en reste pas moins une mauvaise manière d’arriver à cette conclusion. Espérons simplement que Friedman ne sera pas conforté par une Russie sans McDonald’s se lançant dans un saccage militaire international. 

Source

Commenter cet article

Archives