Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Comment nos enfants pourront-ils encore gagner leur vie?

Publié par MaRichesse.Com sur 28 Avril 2014, 20:19pm

Catégories : #IMPORTANT

adolescent-pleure.png

L'a révolution technologique va supprimer plus d'emplois et mettre moins de travail à disposition des travailleurs peu qualifiés. La question est d'ailleurs de savoir si les gouvernements seront capables de trouver une solution à l'exclusion sociale qui ira de pair avec cette révolution sur le marché du travail. C'est ce qu'évoque l'économiste argentin Luis Rappoport dans une rubrique d'opinion sur Worldcrunch.com.

L'économiste affirme que la garantie de la qualité de l'enseignement et l'accès égal pour tous à celui-ci, seront des facteurs cruciaux pour créer une société dans laquelle l'exclusion sociale peut être combattue de manière efficace.

« Il est invraisemblable que nos aïeux ne se soient jamais posé la question de savoir quel métier leurs enfants allaient choisir », fait remarquer Luis Rappoport. « Ils savaient en effet que la campagne où ils avaient grandi serait aussi le lieu où vivraient leurs enfants et que la famille resterait le centre de la vie économique pour tous ».

« Les générations plus récentes n'étaient par contre plus aussi chanceuses et devaient partir à la ville ou à l'étranger parce qu'elles ne trouvaient plus d'emploi à la campagne. Dans les années 60 et 70, les ouvriers d'usine étaient cependant à leur tour convaincus que l'industriegarantiraient pour leurs enfants aussi la possibilité de gagner leur vie. Mais cela ne s'est produit que pour une groupe limité de travailleurs ».

« Les plus jeunes générations ont dû trouver de l'emploi surtout dans le secteur tertiaire. Celui qui cependant n'avait pas eu la chance de faire des études a été confronté à une vie faite d'emplois moins valorisants, de travail non déclaré et d'exclusion sociale. Pratiquement tous les emplois sont axés sur la demande du marché et il n'y en a que très peu axés sur la consommation individuelle. Le travail lui-même est devenu un marché ».

« Les fluctuations du marché du travail sont la conséquence des changements technologiques, surtout dans les régions où domine une économie basée sur la qualification des travailleurs. Ces pays se caractérisent par des changements qui influenceront de nombreux emplois dans le monde entier ».

« Les innovations technologiques vont détruire une grande partie du marché du travail. Des avancées comme les voitures autonomes, les livraisons par drones, les robots affectés à la production, les achats en ligne, les caisses automatiques dans les supermarchés et les journaux et livres électroniques, auront sur les emplois peu qualifiés un impact catastrophique comparable avec le début de la révolution industrielle ».

« Il y a cependant une différence importante, car les nouveaux emplois exigeront des qualifications de plus en plus élevées et de ce fait sembleront de plus en plus difficilement accessibles. Chaque pays au monde sera confronté de ce fait avec une augmentation de l'inégalité et de l'exclusion ».

« Le problème est que beaucoup de personnes ne peuvent observer cette société basée sur la connaissance qu'à travers une paroi vitrée et qu'elles ne trouveront aucun moyen d'y participer en réalité. Beaucoup aspireront désespérément à un meilleur sort et feront usage de téléphones mobiles et de réseaux sociaux, mais aussi d'armes pour combattre dans les lieux publics ».

« Quand on n'aperçoit aucune possibilité d'amélioration dans une situation sociale, il y a un grand danger que les individus ne cherchent une issue dans le commerce de la drogue, dans le vol et dans le crime. La capacité de gouvernance démocratique dépendra du nombre de personnes dans l'exclusion et des mesures qui seront prises pour régler ce problème ».

« Pour cette raison, la base de la concurrence mondiale entre les pays est de plus en plus la qualité et l'égalité dans le système d'enseignement qui permettent à autant de jeunes que possible de participer à l'économie de qualification, de voir la possibilité d'innover et de lancer de nouvelles entreprises ».

« Ce sont surtout les pays dépendant en grande mesure de matières premières et des ressources naturelles qui seront confrontés avec les plus grands défis pour s'attaquer au problème d'exclusion sociale. Dans ces nations principalement, il faudra consacrer beaucoup d'efforts à garantir la qualité et légalité dans l'enseignement ». 

Source

Commenter cet article

Archives