Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Comment l'homme est devenu sans cesse plus grand

Publié par MaRichesse.Com sur 14 Mai 2014, 02:49am

Catégories : #SANTE-BIEN-ETRE

sultan-kosen-l-homme-le-plus-grand.jpg

 L'homme européen moyen a grandi de environ 11 cm entre 1870 et 1970 (graphique), soit environ un centimètre de plus par décennie. Cela ressort d'une étude de Tim Hatton, économiste à l'Université de l'Essex. Au milieu du 19ème, l'homme européen mesurait en moyenne 1,62 m, mais cent ans plus tard, sa taille moyenne est de 1,73m.

Il est tout à fait fascinant de constater que l'essentiel de la croissance physique s'est située au début du 20ème siècle qui a mis la population devant de lourds défis  sur le plan économique, social et politique, fait remarquer Hatton. Pour lui, la croissance physique est influencée par un large éventail de paramètres.

« L'Européen a grandi en moyenne plus vite que le Sud-Américain, l'Asiatique et l'Africain », indique-t-il. « Le début de ce siècle s'est cependant caractérisé par deux guerres mondiales, peu de soins de santé et une récession économique mondiale ». « La nourriture est devenue peut-être moins chère entre les deux guerres mondiales, mais les gens se sont aussi installés plus  dans les villes où ils se trouvaient plus loin des sources de produits laitiers et de légumes frais. La croissance physique ne peut pas non plus être seulement attribuée à l'alimentation. Il était clair qu'il fallait aussi tenir compte d'autres facteurs ».

Pour l’économiste Richard Steckel, lorsque l’on parle de croissance, il faut également considérer le corps comme une machine qui consomme davantage de calories pour respirer, pour se réchauffer et pour maintenir la circulation sanguine. L’énergie est nécessaire pour les efforts physiques et pour lutter contre les infections, indique Steckel.

« Le corps consomme les calories jusqu'à la puberté pour allonger les os et multiplier les cellules. Des problèmes comme un manque de nourriture ou des infections font en sorte que la croissance est laissée de côté au profit du fonctionnement d'organes cruciaux. Des maladies et des carences font en sorte que la taille maximale potentielle n'est pas atteinte ».

Environ 80% de la taille sont déterminés par les gènes. Le pourcentage restant dépend de la nourriture et de la santé. Un manque de nourriture et d'eau potable expliquent pourquoi dans des pays en voie de développement, beaucoup d'enfants présentent une certaine forme de nanisme. Après la division de la presqu'île coréenne, la population jeune a semblé dans le Sud plus grande de 2,5 cm celle du Nord. L'environnement pendant l'enfance pourrait finalement avoir un impact allant de 7,5 cm à plus de 10 cm. Les enfants d'origine Maya étaient aux USA environ 10 cm plus grands que leurs semblables restés au Guatemala.

Selon Hatton, une taille plus élevée est également allée de pair avec une diminution de la mortalité infantile. Les statistiques de l'armée britannique de la 1ère guerre mondiale, ont montré que des enfants issus de classes aisées étaient plus grands que les enfants du même âge issus de la classe ouvrière. « Des revenus plus élevés permettent d'accéder à une meilleure alimentation et à de meilleures conditions d'existence ».

« Mais le volume de la famille a semblé aussi jouer un rôle. Des familles plus grandes doivent non seulement répartir leurs réserves entre plusieurs individus, mais aussi partager les chambres entre les membres de la famille. De ce fait, des problèmes de santé peuvent se propager plus facilement ».

Selon Hatton le fait de savoir lire avait aussi un impact. Ainsi, les mères qui ne savaient pas lire avaient vraisemblablement des enfants car elles avaient plus difficilement accès aux informations sur l'importance d'une nourriture équilibrée et de l'hygiène.

Un environnement industriel caractérisé par une forte pollution et un habitat malsain a, selon Hatton, a vraisemblablement aussi une influence négative sur la croissance. Au fur et à mesure qu'on s'avançait dans le 20ème siècle, les conditions de vie se sont améliorées si bien qu'une partie de ces influences négatives ont pu être éliminées.

« Le 20ème siècle a aussi offert plus de possibilités d'instruction ». « Plus de femmes ont pu bénéficier d'une formation ce qui a fait baisser le nombre d'enfants. La baisse de la fertilité serait responsable de 40% de la croissance moyenne britannique pendant les 4 premières décennies du siècle passé ». En outre, le 20ème siècle,l'entrée dans le monde moderne pour les Européens, a eu aussi une influence sur leur taille. « Cela doit s'expliquer par le fait que les Européens ont réussi àse garder suffisamment de réserves pour garantir leur croissance malgré une période difficile sur le plan économique et politique ».

De nos jours, les hommes néerlandais sont les plus grands au monde, suivis des Danois, les Norvégiens et les Allemands. Au milieu du 19ème siècle, les Américains étaient encore presque 6,5 cm plus grands que les Européens, mais après la 2ème guerre mondiale, cette domination a commencé à s'estomper. Toutefois, ils sont encore plus grands en moyenne  de quelques millimètres que les Européens du sud. Cette différence doit, selon l'historien économiste John Komlos, être attribuée à une meilleure alimentation et à de meilleurs soins de santé aux Etats-Unis par rapport à cette partie de l'Europe. 

Source

Commenter cet article

Archives