Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Cameroun : Doublé par sa copine avant le 31 décembre, il s’immole par le feu

Publié par MaRichesse.Com sur 4 Janvier 2014, 19:22pm

un-couple-africain.jpg

Un jeune Camerounais a qui sa copine a fait faux-bond pour la fête de la saint sylvestre a préféré s’immoler par le feu et se jeter du toit de la maison de cette dernière, le 30 décembre 2013 à Yaoundé.

 

L’amoureux transi prénommé Paul étais réputé jaloux et très possessif, le jeune homme qui n’arrivait pas à joindre sa copine sur son téléphone qui demeurait fermé à l’approche de le saint sylvestre a préféré se rendre chez elle dans le quartier de Mimboman à Yaoundé capitale politique du Cameroun.

 

Paul furieux est arrivé au domicile de sa copine avec un bidon d’essence ayant appris que cette dernière entretenait une relation avec un autre homme chez qui elle aurait passé la nuit.

 

Une fois sur place, il a aspergé sa copine d’essence ainsi que la mère de cette dernière qui étais présente avant d’en renverser sur lui-même, cependant au moment de craquer l’allumette, sa copine accompagnée de sa mère ont profité de son inattention pour s’enfuir.

 

Fou de rage, il a jeté l’allumette sur lui et s’est aussitôt embrassé selon les témoignages,les voisins alertés par les cris ont tenté de l’aider, mais le jeune homme est plutôt monté sur le toit de la maison d’où il s’est jeté au sol.

 

Conduis à l’hôpital le plus proche, l’état de Paul est jugé très critique, brûlé au 3eme dégré sur l’ensemble du corps, le jeune homme qui se trouve entre la vie et le mort est toujours aux soins intensifs.

 

Nanita - Source 

 

A lire aussi: 

Couple: 9 tue-l'amour à éviter 

Le couple qui brise les clichés sur l’amour 

Il est très amoureux : 10 preuves infaillibles 

8 positions du sommeil en couple : réflexion sur l’entente amoureuse. 

9 choses étranges que l'on fait quand on est amoureux 

Les hommes amoureux marchent plus lentement

Commenter cet article

Archives