Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Belgique: Les meurtriers avaient coulé le corps de la victime enceinte dans du béton

Publié par MaRichesse.Com sur 13 Novembre 2013, 13:58pm

beton.jpg

La cour d'assises du Hainaut procédera jeudi matin à la constitution du jury au procès de Christian De Groot, accusé de l'assassinat de sa compagne Albana Margjeka le 15 janvier 2008 à Walcourt (Dinant). Frans Rudelopt doit également répondre du meurtre de la victime.

 

 

Le 16 janvier 2008, Christian De Groote signale à la police la disparition de sa compagne Albana Margjeka, ressortissante albanaise, avec laquelle il vit maritalement depuis 2006. Selon l'accusé, la jeune femme a disparu depuis la veille. Il ne l'aurait plus revue après qu'elle a indiqué qu'elle se rendait à Bruxelles pour y faire des achats. Dans un premier temps, les diverses mesures prises par la police pour retrouver la disparue ne donnent aucun résultat. Seules les analyses téléphoniques mettent en évidence des contradictions entre les déclarations de l'accusé et les relevés de son GSM et de celui de la victime

Le 5 octobre 2010, une nouvelle analyse du GSM de Christian De Groote met en exergue de nombreux contacts le jour des faits entre lui et son ami Frans Rudelopt. Un an plus tard, des conversations au cours desquelles il est évoqué que la femme de Christian De Groote aurait été tabassée avant d'être enterrée, sont enregistrées lors d'écoutes téléphoniques. 

Victime enceinte
Confronté à cet élément, Frans Rudelopt passe rapidement aux aveux. Il explique que le 15 janvier 2008, Christian De Groote l'aurait appelé pour lui signaler "qu'il avait fait une connerie" et qu'il avait besoin de son aide. Arrivé à Walcourt, Frans Rudelopt aurait aidé son ami à dissimuler le cadavre dans le coffrage d'un pont qu'il était en train de construire dans son jardin. Pour justifier son crime, Christian De Groote lui aurait expliqué qu'Albana Margjeka avait menacé son fils d'un couteau et qu'il n'avait eu d'autre choix que de la tuer. 

Christian De Groote, nonobstant les nombreux éléments à sa charge, nie les faits, rejetant la responsabilité du décès d'Albana Margjeka sur son ami.

L'autopsie a mis en évidence plusieurs blessures par balle tirées à bout portant et des coups portés à la tête. La victime avait trente ans au moment de son décès et était enceinte de quelques semaines. Grossesse qu'elle venait d'annoncer à son compagnon quand elle a été tuée. 

Source 

 

A lire aussi: 

Il tue sa femme parce qu'elle s'est moquée de… la taille de son pénis! 

France: Un homme de 83 ans tue sa femme de 80 ans par jalousie 

Un Japonais tue sa femme, la découpe et en fait des plats dans son restaurant.

Commenter cet article

Archives