Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


8 phrases clichés à éviter sur les sites de rencontres en ligne

Publié par MaRichesse.Com sur 10 Janvier 2014, 14:21pm

Catégories : #HOMME-FEMME

rencontres-en-ligne.jpg

Janvier est le mois de l’année qui comporte le plus d’inscription sur des sites de rencontres en ligne, écrit laBBC. Le média a discuté avec plusieurs experts afin de dresser une liste des phrases ou expressions à ne pas utiliser sur les sites de dating si l’utilisateur souhaite maximaliser ses chances de rencontrer un partenaire potentiel.

✔ « Je suis nouveau sur ce site »

Pour William Doherty, professeur et anthropologue de l’Université de Minnesota, ce genre de phrase au sein de notre profil sur un site de rencontres en ligne renforce l’idée chez l’autre que nous stigmatisons la recherche de relations sur Internet et que nous essayons dès lors de nous en excuser.

✔ « J’adore rire »

L’experte des relations en ligne Laurie Davis estime qu’il s’agit d’une des phrases les plus utilisées sur ces sites mais qui engendre toutefois le moins d’empathie chez autrui au moment de concrétiser une éventuelle rencontre. « Qui n’aime pas rire ? », s'interroge-t-elle. « Ce que la personne essaie de dire avec cette phrase, c’est qu’elle possède un tempérament joyeux et un grand cœur mais cela ne signifie absolument rien ». Le problème pour la spécialiste est que cette phrase, tout comme la phrase « j’essaie de voir le côté positif de chaque situation », n’aide pas à atteindre l’objectif principal du profil, à savoir celui de créer une conversation. Il n’est pas possible de poursuivre un dialogue du genre : « Je vois que tu aimes rire. Moi aussi j’aime rire ».

✔ « J’apprécie les promenades sur la plage et les couchers de soleil »

Il s’agit en quelque sorte du même phénomène qu’avec la phrase précédente. Cette phrase essaie de dire quelque chose mais ne signifie pas grand-chose. Pour Helen Fisher, anthropologue, les utilisateurs, par le biais de cette phrase, essaient d’exprimer leur goût pour la nature et l’intimité. « Mais qui ne souhaite pas ces deux choses dans la vie ? », s’interroge l’experte. En outre, cette expression témoigne d’un manque d’originalité, estime Julia Spira, coach de sites de rencontres en ligne. « Si vous l’insérez dans votre profil, on a l’impression que vous êtes allé la chercher dans celui de quelqu’un d’autre ».

✔ « Je suis un homme de 42 ans qui recherche des femmes de 27 »

Christian Rudder, du site Ok Cupid, explique que la proportion en âge entre hommes et femmes est relativement stable sur les sites de rencontres à mesure que les gens vieillissent mais que la préférence et la fixation de certains hommes murs pour des femmes plus jeunes altère cet équilibre. « Si vous utilisez ces sites, vous devez rechercher des femmes dans votre tranche d’âge ». Par exemple, un homme de 31 ans pourra chercher une femme de maximum neuf ans plus jeune que lui et de 4 ans, plus âgée. Pour un homme de 42 ans, la limite d’âge pour un partenaire féminin est de 27 ans mais en général, les hommes recherchent encore plus jeune, conclut Rudder. Rechercher un partenaire significativement plus jeune ou plus âgé que soi-même envoie toujours un signal un peu suspect.

✔ La grammaire

Ne vous inscrivez pas sur un site de rencontres en ligne sans avoir réviser la grammaire de votre profil. Les fanatiques des règles grammaticales utilisent également ces sites et ils n’hésiteront pas à vous corriger. « Les personnes recherchent quelqu’un d’éduqué. La recherche d’un partenaire potentiel va bien au-delà de l’attrait pour une qualité physique telle qu’un joli sourire », précise Laurie Davis. Un profil plein de fautes d'orthographe et de grammaire obtient beaucoup moins de réponses. Si vous n’êtes pas sûr de l’orthographe de tel ou tel mot,  n’hésitez pas à utiliser un correcteur orthographique ou à vous faire relire .

✔ « J’adore voyager »

Avec cette phrase, l’utilisateur tente de montrer son goût pour l’aventure et le côté sauvage de sa personnalité, explique William Doherty. Ce concept n’a rien de novateur et on a encore l’impression de lire quelque chose que nous avons aperçu sur un autre profil, souligne Greg Hendricks du blog Greghendricks.net. Toutefois, le blogMuddy Matches reconnaît que l’évocation de voyages peut engendrer une conversation concluante mais il doit s’agir soit de lieux communs précis où les deux utilisateurs se sont retrouvés, soit de destinations qu’ils aimeraient visiter.

✔ « Je suis normal »

Employer cette phrase revient à dire « je ne vais pas vous harceler », affirme William Doherty. « C’est aussi le meilleur moyen de dire à un partenaire qu’avec vous, il n’y aura aucune surprise en mettant l’emphase sur la sécurité et sur la normalité », ironise le spécialiste. Cette phrase ne doit pas être prise dans son sens littéral. Par ailleurs, il est correct d’avoir des soupçons au sujet d’une personne qui affirme être « normale », conclut Doherty.

✔ « Mes amis disent que je suis… (Longue liste d’adjectifs) »

La liste sera selon les utilisateurs : intelligent, attirant, romantique, loyal, passionné, honnête ou encore courageux. Pour Erika Ethin du blog PlentyOfFish, il s’agit d’ « adjectifs vides ». « Il est difficile pour autrui de vérifier si la personne dit vrai. Pour savoir si une personne est honnête ou loyale, il est nécessaire de bien la connaître. Une longue liste d’adjectifs n’a donc pas vraiment de sens. En outre, utiliser l’introduction « mes amis disent que » donne l’impression que l’énonciateur manque de confiance en soi, conclut Ethin. 

Source 

 

A lire aussi: 

Couple: 8 choses que les hommes aiment chez les femmes 

8 conseils pratiques pour être plus heureux 

Les 8 choses qu'un homme recherche chez une femme 

8 sujets de conversation pour toutes les situations 

8 trucs à savoir pour bien se réchauffer en hiver 

8 bonnes raisons d'arrêter de fumer en 2014 

8 astuces pour égayer votre lundi matin ! 

8 raisons pour lesquelles on ne vous rappelle pas après un entretien 

8 facettes du perfectionnisme

Commenter cet article

Archives