Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


10 choses à ne pas mettre dans votre CV

Publié par MaRichesse.Com sur 29 Octobre 2013, 07:50am

Pour attirer l'œil du recruteur et obtenir un entretien d'embauche, il y a des infos qu'il vaut mieux éviter de faire figurer sur son CV, au risque de manquer le job de ses rêves. Photo de vacances, prétentions salariales ou compétences absurdes : voici le top 10 des choses à bannir définitivement de votre curriculum vitae pour une candidature réussie.

10-choses-a-ne-pas-mettre-dans-votre-CV.jpg

 

Une photo de vacances

Vous avez dans l'idée de choisir comme photo de CV un cliché de vous bronzée et souriante provenant de votre album de vacances ? Mauvaise idée. Car même si vous vous trouvez « carrément à votre avantage » sur cette photo estivale, rappelez-vous que les photos un peu trop décontractées ont rarement les faveurs du recruteur, et risquent au contraire de desservir votre candidature. Il en va de même avec les photos prises, de manière générale, dans un contexte hors pro : exit les photos de soirée ou de famille, qui témoignent d'un manque de sérieux, et qui sont à réserver à votre profil Facebook.

 

D'ailleurs, il ne faut pas oublier que la photo de CV n'est pas obligatoire et qu'il est préférable de la faire figurer sur votre curriculum vitae que si le recruteur le demande spécifiquement.

 

Une table des matières

Faire tenir son CV sur une seule page paraît être une évidence. Pourtant, beaucoup de candidats continuent d'adresser des CV qui tiennent sur deux, voire plusieurs feuillets, compromettant derechef leurs chances d'être convoqués à un entretien. Sur Business Insider, Mary Massad, présidente de la division des services et du recrutement à Insperity, dit avoir même reçu une fois un CV tellement long que le candidat y avait inclus… une table des matières. 

 

La clé, pour un CV réussi ? Tâcher de le faire tenir sur une feuille de papier A4, et en utilisant une police comprise entre 11 et 12,5. Au-delà, c'est que votre CV contient des informations négligeables, ou que vous n'avez pas su être assez synthétique.

 

Des infos trop personnelles

Non, un recruteur n'a pas besoin de connaître votre numéro de Sécurité sociale ou votre nationalité. Seuls doivent apparaître sur votre CV votre nom, votre prénom, votre adresse e-mail et vos coordonnées téléphoniques. Même indiquer votre adresse n'est pas obligatoire, cette dernière pouvant être utilisée par un recruteur peu scrupuleux pour éliminer votre candidature si votre lieu de domicile est jugé trop éloigné de l'entreprise. 

 

Idem pour les détails de votre vie privée : il n'est pas nécessaire d'indiquer votre âge sur votre CV, si vous êtes célibataire ou marié(e) ou si vous avez des enfants, ces informations pouvant être utilisées à des fins discriminatoires.

 

Vos jobs étudiants

Vous avez travaillez chez McDo pendant les vacances d'été ou avez officié comme nounou pour financer vos études ? Si ces petits boulots n'ont aucun rapport avec le poste auquel vous postulez, rien ne sert de les indiquez sur votre CV : les expériences mentionnées doivent absolument être en cohérence avec votre projet professionnel. Ne conservez donc que celles les plus pertinentes, et supprimez les expériences qui n'ajoutent aucune valeur à votre candidature et prennent inutilement de la place sur votre curriculum vitae.

 

Les raisons de votre départ

Vous êtes parti de votre dernier poste en claquant la porte ? Mieux vaut éviter de l'inscrire noir sur blanc sur votre CV. N'oubliez pas que le curriculum vitae doit donner au recruteur l'envie de vous contacter. Sur Keljob.com, Laura Le Petitcorps, chargée de recrutement pour CHR Profil, explique : « À moins d'être extrêmement adroit, ça ne peut que pénaliser le candidat. » Cependant, soyez paré à l'éventualité que le recruteur aborde les raisons de votre départ pendant l'entretien. Il faudra alors jouer la carte de l'honnêteté et tâcher de vous justifier au mieux auprès de lui.

 

Des loisirs farfelus ou, au contraire, trop banaux

La rubrique « Centres d'intérêt » d'un CV est souvent un véritable casse-tête pour les candidats. Faut-il la conserver ? Comment l'optimiser ? Gardez en tête que les loisirs vraiment trop passe partout sont définitivement à proscrire. Vous aimez taper dans la balle de temps en temps adorez aller au cinéma ? Ce n'est pas nécessaire de le faire apparaître dans votre, car, Ô surprise, vous êtes loin d'être le seul. Pour être efficace, la rubrique « Centres d'intérêt » doit être percutante. N'hésitez donc pas à vous montrer plus précis si vous mentionnez que vous pratiquez un sport pratiqué en compétition (quel niveau ?) ou avez une passion pour le cinéma (quel genre ?).

 

À l'inverse, mentionner des loisirs trop atypiques peut aussi s'avérer contreproductif. Aussi, si vous êtes ocaludophile (accro au jeu de l'oie), ou adorez construire des monuments en allumettes, mieux vaut le garder pour vous car il y a peu de chance que le recruteur partage votre passion. 

 

Votre maîtrise impeccable du français

Si le français est votre langue maternelle, inutile de faire figurer - comme certains candidats - dans votre rubrique « Compétences linguistiques » que vous le maîtrisez couramment. Au mieux, cela fera sourire le recruteur, au pire, il pensera que vous cherchez à « gonfler » votre CV

 

Des compétences inutiles

Il y a des compétences qui, d'emblée, impressionnent un recruteur et peuvent vous aider à décrocher un entretien… et puis il y a les autres. La responsable RH Dana Manciagli en sait quelque chose. Sur Business Insider, elle explique avoir déjà eu affaire à des candidats qui mentionnaient parmi leurs domaines de compétence l'utilisation de la déchiqueteuse, de la photocopieuse, ou leur maîtrise professionnelle du logiciel Word. 

 

Tout l'inverse d'une rubrique « Compétences » efficace, qui doit être synthétique et dans laquelle chaque compétence énoncée correspond à une ou plusieurs de vos expériences professionnelles.

 

Vos prétentions salariales

Ou comment réussir à ce que votre CV atterrisse dans la corbeille à papier en moins d'une minute. Pour Laure Le Petitcorps, indiquer ses prétentions salariales sur son CV « met en avant l'aspect monétaire et peut laisser planer le doute quant à ses motivations ». Pas la meilleure façon, donc, d'attirer l'attention d'un recruteur. D'ailleurs, même en entretien d'embauche, le sujet de la rémunération peut être délicat à aborder. Il vaut généralement mieux attendre que le recruteur vous pose explicitement la question, ou évoquer vos prétentions salariales lors des dernières étapes du processus de recrutement. 

 

Des mensonges éhontés

Il peut être tentant, pour les candidats, d'« embellir » leur CV, à coup de faux diplômes, de compétences surévaluées ou de hobbies trafiqués. Selon une étude de Verifdiploma, 26% des candidats n'hésiteraient d'ailleurs pas à mentir sur leur CV. Pourtant, ces petits arrangements avec la vérité peuvent leur coûter cher en leur faisant manquer le poste de leurs rêves si le recruteur vient à découvrir la supercherie. Comme, par exemple, Jean-Philippe Gaillard qui, au moyen de faux diplômes et d'expériences bidonnées, avait pendant deux mois dirigé l'aéroport de Limoges, avant d'être démasquer et d'écoper de deux ans de prison ferme. Une histoire qu'il est toujours bon de se remémorer avant de traficoter ses diplômes ou de s'inventer de toute pièce une expérience professionnelle renversante.

Source

 

A lire aussi:

Les 5 règles à suivre pour éviter que votre CV finisse à la poubelle

CV : ce que les recruteurs regardent en premier

Comment justifier une période d'inactivité dans votre CV?

Commenter cet article

Archives