Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Vous pensez que vous travaillez dur? La réalité est différente...

Publié par MaRichesse.Com sur 4 Avril 2014, 06:06am

Catégories : #IMPORTANT

travaillez-dur.jpg

Combien travaillez-vous d’heures par semaine ? C’est-à-dire, non pas quels sont vos horaires de travail, mais combien de temps y consacrez-vous effectivement ? Très souvent, les gens ont l’impressin qu’ils travaillent beaucoup et ils ont tendance à affirmer qu’ils font même régulièrement des heures supplémentaires, mais la réalité est souvent toute autre, affirme Lucy Kellaway, dans le Financial Times. Elle affirme que les gens surestiment quasiment tous le nombre d’heures pendant lesquelles ils travaillent réellement. Pour parvenir à cette conclusion, Kellaway se réfère à diverses études qui indiquent que les gens exagèrent en général leur nombre d’heures de travail d’au moins 10%.

« Ce n’est pas particulièrement surprenant en soi. Nous sommes tous mauvais pour estimer le temps que nous passons à faire des choses», écrit Lucy Kellaway. Ainsi, plusieurs études ont montré que nous avons tendance à surestimer le temps que nous passons à faire le ménage, alors que nous sous-estimons le temps que nous consacrons au sommeil. En outre, plus les gens passent de temps au travail, et plus ils ont tendance à exagérer le temps qu’ils y passent réellement. Les employés qui travaillent effectivement 37 heures par semaine, affirment généralement qu’ils en travaillent 40 ; quant à ceux qui travaillent 50 heures par semaine, ils sont souvent tentés de déclarer qu’ils en travaillent 75.

On pourrait associer cette tendance au fait que plus l’on travaille, et plus les heures supplémentaires semblent longues et fatigantes, ce qui conduit à les ressentir plus intensément. Mais au cours d’une étude, Jonathan Gershuny de l’Université d’Oxford et John Robinson de l’Université du Maryland ont décomposé les surestimations de travail par profession. Ils concluent que les avocats ont tendance à surestimer davantage leurs heures que les secrétaires juridiques, par exemple ; que les médecins exagérent aussi davantage que les infirmières. Les CEOs surestiment bien plus leurs heures travaillées que les employées d’échelons plus bas à temps partiel, qui eux sont plus enclins à sous-estimer le nombre réel d’heures de travail effectuées.

Les chercheurs ont trouvé deux explications à ce phénomène. La première est en relation avec le statut. Plus la position hiérarchique des sujets est faible, et moins ils accordent de valeur à leur contribution individuelle. Un CEO accorde tellement de valeur à son travail que la valeur réelle de celui-ci s’en trouve toute déformée dans son esprit. Mais cela provient aussi de ce que le travail donne de plus en plus souvent la mesure de la valeur d’un être humain. Le capital humain est un concept important pour définir l’apport d’une personne à la société, et le travail fournit la meilleure façon de valoriser ce capital humain.

A priori, il n’y a rien de répréhensible à considérer que l’on travaille davantage qu’on ne le fait en réalité, du moment que l’on ne facture pas ses heures en se basant sur cette estimation exagérée. Pourtant, cette exagération a tout de même une importance, parce qu’elle a une influence sur le niveau de stress que nous ressentons. Le salarié qui croit qu’il travaille 60 heures par semaine sera incliné à se sentir moins détendu que son collègue qui n’estime travailler que 40 heures hebdomadaires. En outre, le comportement des employés qui exagèrent le plus a une mauvaise influence sur leurs collègues, parce qu’ils nuisent à la perception que les autres ont d’eux-mêmes.

Il faut donc toujours garder à l’esprit que la quantité réelle d’heures passées à travailler, même si elle est le seul indicateur que nous ayons pour le travail, n’est pas représentative en soi, conclut Kellaway. 

Source

Commenter cet article

Archives