Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


VOS 237 bonnes et mauvaises raisons de faire l'amour

Publié par MaRichesse.Com sur 14 Octobre 2013, 10:54am

Catégories : #HOMME-FEMME

jeune couple

« Pourquoi les gens ont des relations sexuelles est un sujet extrêmement important et pourtant étonnamment peu étudié » , regrette en introduction une étude menée par des psychologues de l’université du Texas et publiée dans la revue Archives of Sexual Behavior.

 

« Une des raisons de cette relative négligence tient à ce que les scientifiques ont pu considérer que la réponse était évidente : pour faire l’expérience du plaisir sexuel, pour soulager une tension sexuelle, pour se reproduire. » Et pourtant…

 

C’était compter sans les gens trop polis ( » je ne savais pas comment dire non » ), les joueurs ( » j’avais fait un pari » ), les spirituels ( » je voulais rentrer en communication avec Dieu » ), les moches ( » je voulais donner une maladie à quelqu’un » ), les malades ( » je voulais me débarrasser de mon mal de tête » ), les gens qui ont l’esprit d’escalier ( » je voulais changer le sujet de la conversation » ), les gros ( » je voulais brûler des calories » ), ceux qui ont la reconnaissance du ventre ( » la personne m’avait invité à dîner dans un restaurant cher » )…

 

Au total, après avoir interrogé près de 2000 personnes, les chercheurs Cindy Meston et David Buss ont répertorié 237 bonnes et mauvaises raisons de s’accoupler. Parfois, on a envie de les présenter les uns aux autres. Est-ce que Monsieur « Je me suis laissé emporter » s’entendrait bien avec Madame « C’était plus facile de continuer que d’arrêter » ?

 

D’un point de vue méthodologique, Meston et Buss ont d’abord interrogé 400 étudiants pour savoir pourquoi eux ou d’autres avaient eu des relations sexuelles (y a de ces métiers !). Ils ont obtenu 715 causes possibles, réduites à 237 en éliminant les doublons. Ils ont ensuite demandé à 1500 autres étudiants d’indiquer à quelle fréquence ces raisons les poussaient à avoir des relations sexuelles. Les chercheurs les ont alors réparties en quatre catégories : le physique ( » la personne avait des beaux yeux » , « mes hormones étaient hors contrôle » …), la réalisation d’objectifs ( » je voulais rendre la monnaie de sa pièce à un partenaire infidèle » , « j’avais fait un pari » ), l’émotionnel ( » la personne était intelligente » , « j’ai réalisé que j’étais amoureux » ), l’insécurité ( » je voulais regagner confiance en moi » , « c’était la seule manière d’obtenir que mon partenaire passe du temps avec moi » ).

 

Les raisons ont été classées. On ne s’étonnera pas bien sûr que « j’étais attiré(e) par cette personne » arrive en tête de palmarès chez les hommes comme chez les femmes, tout comme les « c’était bon » , « sympa » et autres hédonisteries. Pas plus qu’on aurait eu besoin d’interroger 2000 étudiants texans pour deviner que les femmes citent plus facilement « je voulais exprimer mon amour » quand les hommes mentionnent plus volontiers les raisons liées au physique… Et d’ailleurs toutes les autres raisons (à part trois dont « pour me sentir féminine » ).

 

Mais le classement réserve aussi quelques révélations. Vingt des 25 raisons les plus souvent données sont les mêmes pour les hommes et les femmes. Contrairement au cliché qui voudrait que les femmes couchent utile, les hommes sont plus nombreux à citer des réponses utilitaristes ou liées au statut social ( » pour obtenir une faveur de quelqu’un » , « pour booster mon statut social » ). Parmi les autres curiosités, on observe encore que « je voulais célébrer un anniversaire » en 34ème position grille de dix places « l’opportunité s’est présentée » en seulement 44ème position !

 

Meston et Buss ont expliqué que ces informations étaient stratégiques, notamment pour développer des politiques de santé publique : il faut savoir pourquoi les gens ont des relations sexuelles pour par exemple lutter contre les maladies sexuellement transmissibles. Depuis la publication de leur étude, ils disent avoir déjà trouvé d’autres raisons. Nous aussi. 

Source

 

A lire aussi:

Comment seduire la fille que j'aime

 

Pourquoi les hommes trop gentils sont souvent des perdants

 

Premier rendez-vous: 5 conseils mode pour vous, messieurs

 

Comment seduire une amie

 

L'amitie Homme-Femme n'existerait pas

Commenter cet article

Archives