Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


VIOLENCES CONJUGALES: Elle battait son mari avec son bâton

Publié par MaRichesse.Com sur 22 Décembre 2013, 11:31am

l-ex-majorette-battait-son-mari-avec-son-baton.jpeg

L'affaire jugée vendredi en comparution immédiate par le tribunal de Chalon a tout du vaudeville, les rires en moins. Une fois n'est pas coutume en matière de violences conjugales, il est question d'un homme battu par sa femme, puis aussi par l'amant de cette dernière qui vivait depuis quelque temps sous leur toit, à Blanzy (Saône-et-Loire), rapporte Le Bien public


Un ami encombrant, un amant violent

Au début, ce tiers n'était apparemment qu'un ami de madame à l'occasion invité les week-ends, mais il est devenu son amant et a franchement emménagé chez le couple, endossant sans mal le costume d'homme de la maison. C'est, ont estimé les experts psychiatres que la victime n'était pas assez forte mentalement pour tenir tête à son épouse et lui refuser quoi que ce soit ni même protester quand cette dernière lui portait des coups. L'amant dormait dans son lit, tandis que lui digérait ses humiliations et brimades de la journée dans une chambre à l'écart.

Pour la petite histoire, on retiendra qu'il y a quelques semaines, la femme, ancienne majorette, s'est servie de son bâton pour le frapper. L'improbable arme par destination fait partie des scellés. Lors du procès, le juge prenant en main l'accessoire a attesté "de son poids et de son impressionnante rigidité". "Les coups, on doit les ressentir !" s'est-il exclamé. Oui, mais le mari a subi sans rien dire, de même qu'il ne s'est pas révolté quand l'amant s'est mis à le battre, à coups de poing, de pied et même d'une arme blanche, souligne le quotidien bourguignon. 


A leur sortie de prison, les amants déménageront

Tant que l'on ne s'en prenait qu'à lui, le mari battu s'est tu, mais le 18 décembre, quand l'amant de sa femme s'en est pris à sa fille, plaquée contre un mur d'une main ferme à la gorge, il a enfin réagi et appelé la police. Deux jours plus tard, ces faits ont donc été jugés. Durant l'audience, assez longue, les suspects ont multiplié les versions et n'ont pas franchement reconnu leurs actes. Ils ont écopé pour elle de 15 mois de prison dont six fermes et pour lui de 12 mois, dont huit avec sursis. Pendant deux ans au moins, le couple (administrativement illégitime) est interdit d'approcher ou d'entrer en contact avec ses victimes. Il a promis de déménager... 

Source 

 

A lire aussi: 

France : Une femme battue tue son compagnon 

Elle lui mort sauvagement le pénis parce qu’il ne veut pas lui faire l’amour 

Etats-Unis: Violé par deux femmes, un homme perd son sang-froid 

VIDEO: Voici ce qui arrive quand la femme ne quitte pas l'homme violent 

VOILÀ À QUOI RESSEMBLENT LES VIOLENCES CONJUGALES

Commenter cet article

Archives