Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


VIDEO. Procès d'un gynécologue pour viols : "Je me suis sentie souillée", confie une ex-patiente

Publié par MaRichesse.Com sur 4 Février 2014, 13:55pm

Catégories : #VIDEO

chirurgien.jpg

"Je suis sortie en tremblant de son cabinet. Je m'accrochais à la barre du métro quand je suis rentrée chez moi. Je me suis précipitée sous la douche. Je me suis sentie horriblement souillée". Alice, 50 ans, a souhaité rester anonyme pour témoigner auprès de France 3, lundi 3 février.

Cette femme a porté plainte en 2007 contre André Hazout, un gynécologue de renommée internationale. Il comparaît à partir de mardi devant la cour d'assises de Paris pour des agressions sexuelles et des viols sur six de ses patientes. A l'époque des faits, ce spécialiste reconnu de la procréation médicalement assistée (PMA) revendiquait des milliers de patientes attirées par ses taux de réussite en matière de fécondation in vitro.

Le gynécologue, âgé de 70 ans, radié de l'ordre des médecins en 2013, va comparaître pendant trois semaines pour des viols et agressions sexuelles sur deux patientes, des viols de deux autres patientes et des agressions sexuelles de deux autres femmes. Il est reproché au praticien d'avoir abusé "de l'autorité que lui conférait ses fonctions" en s'en prenant à "des personnes qu'il savait particulièrement vulnérables", des femmes qui voyaient souvent en lui un dernier espoir de tomber enceinte. Pour sa part, le docteur Hazout a admis des rapports sexuels consentis avec quelques patientes et attribué les accusations qui le visent à son "attitude familière, extravertie et conviviale"

Source 

 

A lire aussi: 

France: elle accouche seule sur une aire d'autoroute, le bébé meurt 

MATERNITÉ: Les bénéfices inattendus des pères âgés 

France: Une femme accouche sous la douche et porte plainte contre la maternité 

France: Les sages-femmes se mettent à nu pour sauver la maternité des Lilas

Commenter cet article

Archives