La vidéo en noir et blanc ne montre rien d'autre qu'une femme assise devant une table. Sur cette table, un livre de son choix. Elle lit un passage à haute voix. Tout à coup, le souffle se fait court, la jeune femme filmée sursaute, se tortille, gémit pour finalement atteindre l'orgasme face caméra. Un vibromasseur est placé entre les jambes de la fille qui nous fait la lecture. Voilà l'étrange projet de Clayton Cubitt, baptisé Hysterical Literature. Les vidéos fleurissent sur YouTube depuis l'été dernier.

 

Clayton Cubitt a confié dans une interview au site Salon.com qu'il était intéressant d'apprendre que les jeunes femmes choisies n'avaient plus aucun souvenir de la fin de leur lecture. "Elles oublient ce qu'elles lisent et s'en remettent au corps. Elles en parlent comme si elles étaient tombées en transe."

 

Avant d'arriver à ces vidéos dévoilant une intimité étonnante, Clayton Cubitt a filmé des femmes qui devaient maintenir le contact visuel avec la caméra tout en étant chatouillées. Finalement, quand on y pense, c'est un peu le même principe: garder sa concentration intacte tout en étant chatouillée à un endroit sensible. Clayton justifie son projet par l'envie d'étudier "la bataille entre le corps et l'esprit. Combien de temps l'un l'emporte-t-il sur l'autre, comment atteignent-ils l'équilibre, quand arrêtent-ils de décider? A plus grande échelle, je suis intéressé par la façon dont la société établit la distinction entre l'art noble et l'art accessoire, entre les thèmes dont on peut discuter et les tabous, entre ce qui peut être publiquement adoré et ce qui doit être caché."

 

La plupart des "sujets" atteint l'orgasme en moins de dix minutes. "Le fait de choisir une lecture personnelle semble mettre tout le monde à l'aise. La plupart oublie la caméra au bout de quelques minutes."

 

S'il n'y a que des femmes filmées par Clayton, c'est simplement parce qu'il ne connaît pas les "dispositifs de distraction des hommes qui permettent d'atteindre le même niveau d'abandon que pour les femmes."

 

Source

Tag(s) : #VIDEO
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog