Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


VIDEO: L'Etat belge condamné à verser 5.000 euros au meurtrier d'une policière

Publié par MaRichesse.Com sur 25 Mars 2014, 22:42pm

Catégories : #VIDEO

Selon une décision d'un tribunal bruxellois, l'Etat fédéral devra verser une indemnité de 5.000 euros à l'un des trois meurtriers de Kitty, cette jeune policière abattue froidement en 2007 lors d'un homejacking à Lot.

Commissaire--Police.jpg

Les trois malfrats étaient incarcérés sous un régime de sécurité particulier, notamment en raison de craintes de tentative d'évasion. Tout contact avec d'autres détenus était proscrit et ils étaient soumis à des fouilles régulières.

 

Décision définitive

Se basant sur la non-application de dispositions entrées en vigueur d'une loi de 2005 (concernant l'administration pénitentiaire et le statut juridique des détenus), appelée aussi "loi Dupont", Marc Uyttendaele, l'ex avocat de Noureddine Cheikni (l'un des trois meurtriers de Kitty) a lancé une action en justice.

 

En raison du dépassement du délai raisonnable, la cour s'est prononcée en faveur du plaignant et a condamné l'Etat belge à un dédommagement de 5.000 euros. Le verdict remonte à 5 mois et le gouvernement n'a pas interjeté appel. La décision est donc définitive.

 

"Uyttendaele, comme par hasard le conjoint d'Onkelinx..."

Sypol, le syndicat de la police belge, a réagi avec consternation à cette décision. "En tout cas, Maître Uyttendaele, comme par hasard le partenaire de Madame Onkelinx, se trouve en première page des journaux. Ce jugement est une gifle pour les parents, la famille et les proches de Kitty. C'est l'exemple type d'un manque de respect et de compréhension pour la souffrance terrible de la famille de la victime", explique Ruddy Callewaert, porte-parole de Sypol Flandre.

 

"Quelle que soit la motivation du juge pour justifier le dédommagement en faveur d'un condamné ou d'un suspect, on ne tient pas compte de l'impact que peut avoir un tel jugement sur la famille de la victime", prolonge-t-il. 

Source

Commenter cet article

Archives