Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Une femme de 89 ans enfermée dans sa propre voiture et jetée à l'eau par des individus

Publié par MaRichesse.Com sur 11 Octobre 2013, 14:44pm

voiture-dans-l-eau.jpg

Inhumain. Ainsi peut-on qualifier le calvaire enduré hier matin par une presque nonagénaire dans la Meuse. Selon ses premières déclarations recueillies par les policiers sur son lit d’hôpital Jacqueline Dubois, 89 ans, demeurant seule dans une zone pavillonnaire de Bar-le-Duc a été surprise hier matin dans son sommeil.

 

Il était environ 7 h quand des individus ont fait irruption dans sa chambre, « deux semble-t-il » précise Rémi Coutin, procureur de la République à Bar-le-Duc. « Ils lui ont recouvert la tête d’une robe, l’ont questionnée en la violentant pour connaître le code de sa carte bleue, savoir où elle cachait argent et bijoux », tout en lui retirant les bagues qu’elle avait aux doigts.

 

Récalcitrante, l’octogénaire a été descendue de force et sans ménagement dans le sous-sol de sa maison pour être enfermée, en chemise de nuit et les mains ligotées avec un pantalon, dans le coffre de sa propre voiture dont les clés étaient sur le contact.

 

Après avoir roulé pendant un moment les ravisseurs, toujours avec leur victime dans le coffre, sont arrivés à Longeville-en-Barrois (commune limitrophe avec Bar-le-Duc). Là, ils ont emprunté le chemin de halage qui longe le canal de la Marne au Rhin. Se trouvant dans l’impossibilité d’avancer un peu plus du fait d’un rétrécissement dû à une écluse, ils sont descendus du véhicule et l’ont poussé droit dans l’eau. « Il est incontestable que ce véhicule a été volontairement mis à l’eau et qu’il y a eu volonté de tuer », ne cachait pas le procureur de la République. Un fait rapidement établi.

 

Dès sa sortie miraculeuse de l’eau grâce au passage d’une joggeuse qui a alerté des ouvriers (voir ci-dessous), la vieille dame a indiqué avoir été séquestrée à son domicile. Des policiers s’y sont rendus et ont pu constater que la maison était sens dessus dessous.

 

Devant la gravité des faits, le procureur a sollicité le concours de la police judiciaire de Nancy, co-saisie avec la brigade de sûreté urbaine de Bar-le-Duc. Depuis hier, une quinzaine d’enquêteurs travaille sur deux lieux : le canal où la victime a été retrouvée et son habitation. Ils ont établi que les agresseurs ont pénétré dans la maison par un soupirail donnant accès au sous-sol.

 

Sortie de l’eau dans l’après-midi, la voiture de la victime a été mise à l’abri dans un garage et sera elle aussi passée au peigne fin.

 

Une tentative d’homicide qui pourrait être, selon le procureur, requalifiée en tentative d’assassinat. Les auteurs encoureraient la prison à perpétuité.

 

Karine DIVERSAY Les personnes qui se trouvaient aux abords du canal de la Marne au Rhin jeudi matin entre 8 h et 9 h sont priées

Source

Commenter cet article

Archives