Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Un YouTuber gagne-t-il bien sa vie ?

Publié par MaRichesse.Com sur 26 Mars 2014, 17:06pm

Catégories : #VIDEO

Le-plus-jeune-conducteur-du-ToukTouk.jpg

Le métier de « YouTuber » passe progressivement du statut d’« insolite » à celui d’« établi ». De plus en plus de jeunes se lancent dans l’aventure des vidéos en ligne, avec plus ou moins de succès. Vendredi se sont tenus les premiers « Web Comedy Awards », organisés à Paris par Orangina. La cérémonie, présentée par Anthony Kavanagh, récompensait (principalement) les meilleurs YouTubers français de 2013. Parmi les grands vainqueurs de la soirée, nous retrouvons Cyprien, comptabilisant 5 millions d’abonnés à sa chaîne YouTube et raflant le prix du meilleur sketch collectif et de la vidéo de l’année, et Norman, rassemblant 4 millions d’abonnés et récompensé par le prix du meilleur sketch solo. Mais en quoi consiste précisément ce métier en vogue ? Et peut-on véritablement gagner sa vie en faisant des vidéos en ligne ? 


Des audimats record

Le géant des vidéos en ligne héberge des films en tout genre. Les chaînes les plus visionnées sur Youtube sont, en ordre décroissant, la chaîne du gamer suédois Pew Die Pie (25 millions d’abonnés et 4 milliards de vues), la chaîne du duo de YouTubers comiques américains Smosh (17 millions d’abonnés et 3 milliards de vues), la chaîne du YouTuber comique espagnol Hola Soy German (16 millions d’abonnés et 1 milliard de vues), la chaîne du YouTuber comique sino-américain Ryan Higa (14 millions d’abonnés et près de 2 milliards de vues), la chaîne de One Direction (près de 13 millions d’abonnés et 2.5 milliards de vues), la chaîne de la YouTubeuse comique américaine Jenna Marbles (13 millions d’abonnés et 1 milliard de vues),  la chaîne de Rihanna (13 millions d’abonnés), la chaîne du YouTuber comique américain Ray William Johnson (12 millions d’abonnés et près de 3 milliards de vues ) et la chaîne de gamers  Machinima (plus de 24 000 vidéos et 10 millions d’abonnés). Ce palmarès regroupe donc des chaînes aux horizons très différents. Les YouTubers s’y mêlent aux stars internationales de la chanson. Ceux qui remportent le plus de succès semblent être les comiques et les gamers. 


Les YouTubers comiques

Les YouTubers comiques constituent la majorité des YouTubers. Les Web Comedy Awards visaient d’ailleurs à récompenser cette catégorie spécifique de YouTubers. Le principe est simple et efficace : des jeunes (la vingtaine en général) se filment chez eux devant une caméra grand angle et racontent des situations comiques de la vie quotidienne. Ils illustrent leurs propos par des mises en situation souvent burlesques et contrastant avec leur exposé « froid » des faits. L’identification est aisée, le rire facile, le public conquis.

Les Gamers

Les « gamers » ont également le vent en poupe. Ils se filment en train de tester des nouveaux jeux vidéos, livrent leurs impressions et donnent quelques astuces à leurs fidèles adeptes. Aujourd’hui, ces gamers auraient plus de succès que les sites professionnels de jeux vidéo, dépassant le million de vues pour certaines vidéos. La frontière entre ces deux mondes est néanmoins très étroite… et parfois floue. Ainsi, certains éditeurs dépenseraient plus de 15 000 euros pour qu’un gamer parle de l’un de leurs jeux sur sa chaîne YouTube.

Les conseils

Nous retrouvons une troisième catégorie de YouTubers : ceux qui se spécialisent dans le conseil. Cette catégorie est plutôt féminine : des « vlogueuses » (contraction de « vidéo » et « blogueuse ») y livrent leurs astuces beauté. Nous les voyons se maquiller face à la caméra, pour un résultat « avant-après » souvent époustouflant. Les stars en la matière sont américaines, à l’image de Michelle Phan, qui compte 6 millions d’abonné(e)s pour 900 millions de vues. Elle s’est rendue célèbre avec une vidéo visionnée plus de 50 millions de fois et destinée à transformer les internautes en Barbies. La Belgique connaît aussi son lot de « vlogueuses », la plus populaire étant Fluvia Caratti avec ses 80 000 abonné(e)s et ses 4 millions de vues. Bien sûr, les promotions des produits de beauté ne sont pas toujours gratuites : de nombreuses vlogueuses se voient offrir des produits par des grandes marques, qui leur demandent de les promouvoir… ou de se taire en cas de mécontentement.

La monétisation des vidéos

Chez nous, le premier YouTuber belge à avoir été payé pour ses vidéos est Joharno (contraction de Johnny Halliday et Arno). Son style « baraki de kermesse » lui attire 12 000 abonnés, curieux de voir ses vidéos sur des thèmes sociétaux variés (notons qu'il est très inégal, comme le montre sa dernière vidéo, d'un antisémitisme affligeant). En 2012, il a fait appel à une société française, intermédiaire entre les YouTubers et la chaîne éponyme, qui lui assurerait un revenu mensuel moyen de 800 euros. Ce n’est évidemment pas comparable aux revenus de la star du web français, Cyprien (24 ans !), qui gagnerait déjà entre 5 000 et 10 000 euros par mois avec ses 56 vidéos. Il en réalise en moyenne une par mois (bêtisier non compris). Son activité est relativement rentable. Mais jusque quand pourra-t-il maintenir la fascination du public ? Comment en effet s’assurer une retraite confortable en tant que jeune YouTuber ? Combien de temps peut-on exercer ce métier ?

En réalité, l’avenir des YouTubers semble se compliquer à plusieurs égards. Ainsi, depuis janvier 2014, les règles de monétisation des vidéos Youtube sont devenues plus sévères. À présent, les vidéos devront passer un « examen de monétisation » avant d’être publiées en ligne. Cet examen doit déterminer la conformité des vidéos aux conditions d’usage fixées par YouTube. Ainsi, par exemple, une vidéo de « gamer » devra obtenir l’autorisation de l’éditeur du jeu qu’il commente. Cet examen de monétisation peut retarder la publication des vidéos de quelques heures, voire de quelques jours. Certains dénoncent des conditions intenables et un manque à gagner considérable. Ils envisagent de quitter la chaîne star et de lancer leur business sur d’autres plateformes. Affaire à suivre. 

Source

Commenter cet article

Archives