Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Un médicament pour traiter la paresse

Publié par MaRichesse.Com sur 18 Février 2014, 07:53am

Catégories : #SANTE-BIEN-ETRE

Vous avez du mal à sortir du lit et vous rêvez déjà de la soirée canapé qui vous attend ce soir? La paresse est votre credo. Normal: elle est inscrite dans vos gènes.

paresse.jpg

 

Selon une étude scientifique réalisée par l'Université d'Aberdeen, la paresse est inscrite dans le cerveau des gens. Ils ont découvert que certains individus avaient une mutation génétique qui décidait de leur motivation. Ceux qui ont cette mutation sont plus susceptibles de prendre du poids et de développer des problèmes de santé à cause de leur inactivité.

La présence ou l'absence du gène influence la production de dopamine dans le cerveau. Les souris étudiées chez lesquelles on note une mutation de ce gène ont moins de récepteurs de dopamine à la surface des cellules de leur cerveau. Les récepteurs sont en fait coincés dans la cellule. Les scientifiques ont alors traité les souris avec un médicament destiné à libérer ces récepteurs. Une fois soignée, la souris est devenue plus active et a perdu du poids.

Cette étude pourrait mener à une solution chez les humains. Les scientifiques pensent que cela pourrait améliorer les conditions de vie des diabétiques, de ceux qui souffrent d'une pression artérielle élevée et d'obésité. Et des plus fainéants d'entre nous aussi, pourquoi pas? 

Source 

 

A lire aussi: 

Comment la France est devenue si paresseuse 

citations du jour: Le paresseux appelle chance le succès du travailleur – Proverbe anglais 

Regarder la télévision ou lire un livre en étant couché grâce à des lunettes pour les paresseux. 

Je veux être un millionnaire paresseux 

Voici Pourquoi vous êtes si paresseux ! 

Les mères au foyer vues comme "paresseuses, stupides et peu attirantes" 

Les recruteurs suisses jugent les Français "paresseux, râleurs et prétentieux"

Commenter cet article

Archives