Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Un astéroïde de 150 mètres pourrait tomber sur Terre mardi

Publié par MaRichesse.Com sur 8 Mars 2014, 19:02pm

Catégories : #NEWS

Après le passage de deux objets de l'espace au plus près de la Terre mercredi et jeudi derniers, un autre astéroïde devrait frôler notre planète mardi. Seul problème, sa trajectoire est encore indéterminée... 
astéroïde 2014 DX110

L’astéroïde 2014 CU13 a été découvert le 11 février dernier et voyage à une vitesse de 19,31 km/s. Les scientifiques pensent actuellement qu’il s’approchera au plus près de la Terre mardi, à 3 millions de kilomètres, soit 8 fois la distance Terre-Lune. Qualifié de « Potentially Hazardous », les scientifiques ne sont pas sûrs de la trajectoire qu’il est en train de prendre et font appel aux astronomes amateurs disposant de télescopes pour tenter d’en savoir plus sur son orbite. 


L’astéroïde CU13 a-t-il été « perdu » par les scientifiques ? « Non, il n'est pas perdu. Son passage au plus près de la Terre est toujours prévu pour mardi 11 mars à 9 h 04 TU, soit 10 h 04 heure de Paris » précise le spécialiste de l’astronomie Guillaume Cannat. L’objet, dont la dimension est estimée à 148 mètres, « est classé parmi les astéroïdes potentiellement dangereux car pouvant croiser l'orbite de la Terre, mais les prévisions actuelles n'indiquent aucune chance de collision pour les années à venir. D'ici mardi, l'imprécision aura sans doute complètement disparue au fur et à mesure des observations et de l'amélioration de la détermination de sa position réelle dans l'espace » explique le spécialiste.

Quoi qu’il en soit, il sera une fois de plus invisible à l'oeil nu, mais son observation sera possible avec lestélescopes amateurs sous un ciel bien dégagé. Comme les deux précédents astéroïdes ayant frôlé notre Terre la semaine passée (2014 DX110 mercredi soir et 2014EC jeudi soir), il sera à nouveau possible de le suivre en direct sur les sites du Virtual Telescope 

Source

Commenter cet article

Archives