Lundi 5 août 2013 1 05 /08 /Août /2013 19:55

bus-accidente.jpg Le Bureau américain des statistiques du travail (BLS) vient de publier son étude annuelle des dix métiers les plus dangereux au monde.Conducteur de bus à Guatemala City, démineur, journaliste en Syrie ou encore mineur en Chine sont quelques-unes des professions classées à très hauts risques.

 

Le Bureau américain des statistiques du travail (BLS) vient de publier son étude annuelle des dix métiers les plus dangereux au monde. Ainsi, si vous envisagiez de postuler pour l’un d’entre eux, sachez que vous exerceriez alors une profession à hauts risques, risquant votre vie à chaque instant. 

 

Voici donc les dix jobs qui ne sont pas de tout repos.

 

Conducteur de bus à Guatemala City

Outre les dangers de la route, le risque de se faire assassiner en plein jour est extrêmement élevé dans la capitale guatémaltèque : déjà plus de 900 chauffeurs sont morts ces dernières années. La faute aux gangs, qui font la loi dans le pays. Si un conducteur refuse de leur obéir, il joue alors sa vie. Le taux d'homicide volontaire au Guatemala est quatre fois supérieur à celui du Mexique, lui aussi réputé pour être régulièrement le théâtre de scènes de violences et de nombreuses tueries.

 

Pilote de ligne en Russie

Les phobiques de l’avion ne devraient peut-être pas lire ceci. En 2011, la Russie a été classée première au classement des pays où le risque de mourir dans un accident d'avion était le plus élevé, devant la République démocratique du Congo. Un triste titre qui fait suite au crash du Yak-42 survenu en septembre 2011, près de Moscou. Celui-ci transportait l'équipe de hockey de Iaroslavl (cinq joueurs étrangers, dont l'ancien champion olympique suédois Stefan Liv, faisaient partie des 44 passagers qui ont péri dans l'accident). La faute aux conditions climatiques difficiles certes, mais pas seulement. En effet, dans certaines compagnies russes, il n'est pas rare que les pilotes soient éméchés en vol, les pistes sont parfois mal entretenues, et les avions ont pour beaucoup fait leur temps.

 

Mineur en Chine

Près de 1 384 mineurs chinois sont morts au fond des puits l’an dernier. Les causes sont nombreuses : asphyxies au gaz, explosions ou encore glissements de terrain. Un bilan édifiant pourtant minimisé, voire occulté par les autorités, puisque de nombreuses mines sont exploitées dans la plus grande illégalité.

 

Officier de sécurité en Irak

Rien d’étonnant à trouver cette profession dans la liste des dix métiers les plus dangereux au monde, au vu du nombre d'attentats perpétrés dans le pays. Ainsi, en juillet dernier, 1 057 personnes ont perdu la vie. 129 d'entre elles étaient membres des forces de sécurité.

 

Journaliste en Syrie

Depuis le début de la guerre civile dans ce pays tenu par Bachar-al-Assad, au moins 24 journalistes sont décédés, dont 6 pour la seule année 2013. 24 reporters emprisonnés sont par ailleurs emprisonnés.

 

Démineur

Le métier à hauts risques de démineur, consiste à risquer sa vie quotidiennement pour neutraliser des engins explosifs... qui peuvent se déclencher à tout instant.

 

Pêcheur en haute mer

200 décès pour 100 000 salariés, c’est le chiffre tragique avancé par le Bureau américain des statistiques du travail. Lorsqu'il part en mer, le marin pêcheur n’est jamais assuré de revenir, à cause de la météo difficile (mer capricieuse, vents violents...). 

 

Bûcheron

Le risque zéro n'existe pas dès qu'il s'agit d'abattre des arbres de plusieurs dizaines de mètres de hauteur qui pèsent des centaines de kilos.

 

Chauffeur routier en Afrique

Attaques de brigands, routes défoncées, code de la route peu voire pas respecté, camions d'un autre âge et mal entretenus... Les causes de décès lors qu'on est au volant d'un camion en Afrique sont nombreuses. Dans son rapport publié le 14 mars, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) expliquait ainsi que « près de 80% des décès dus à la route ont lieu dans les pays à revenu intermédiaire alors qu'ils disposent de la moitié des véhicules dans le monde ». Certains pays sont plus dangereux que. « En Afrique du Sud, c'est une véritable hécatombe, déplore l'OMS. Tout comme dans bon nombre de pays pauvres, tels le Tchad ou le Burkina Faso ».

 

Policier au Mexique

Au Mexique, les policiers sont dans la ligne de mire des narcotrafiquants, qui n'hésitent pas à les tuer de sang froid. La raison ? Les forces de l'ordre les « empêchent de travailler ». Les narcotrafiquants sèment la terreur dans le pays. En 2012, le narcotrafic a, en moyenne, tué 75 personnes par jour. 

Source

Par MaRichesse.Com - Publié dans : IMPORTANT - Communauté : VOTRE ACTUALITE A LA UNE !
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

ARTICLES A LIRE AUSSI

Voir tous les articles de la catégorie "IMPORTANT"

RECHERCHE

Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés