Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Quel est le niveau de sécurité réel des avions, si on peut monter à bord avec des passeports volés?

Publié par MaRichesse.Com sur 11 Mars 2014, 02:00am

Catégories : #IMPORTANT

passeports-voles.jpg

Interpol, l'organisation internationale chargée de soutenir les organisations de la police dans la prévention et la lutte contre la criminalité, a averti d'un problème alarmant pour la sécurité des passagers de vols internationaux, après la disparition samedi du Boeing 777 de Malaysia Airlines. Elle a confirmé qu’au moins 2 passagers avaient voyagé sur ce vol avec des passeports qui figuraient dans sa base de données comprenant 40 millions de documents d'identité volés.

Il s’agissait des passeports d'un Italien et d’un Autrichien, qui avaient été volés en Thaïlande respectivement en 2013 et 2012.

Selon l'organisation, au moins 1 milliard de personnes ont pu prendre un avion l’année dernière sans que l’on ait pris la peine de contrôler si le nom figurant sur leurs documents de voyage ne figurait pas dans la base d’Interpol des passeports perdus et volés, qui a été créée en 2002 à la suite des attentats du 11 Septembre 2001.

« S'il est trop tôt pour spéculer sur l’existence d’un lien entre ces passeports volés et la disparition de l'avion, il est tout de même très inquiétant que des passagers aient pu monter à bord d'un vol international au moyen d'un passeport volé recensé dans les bases de données d'Interpol », déplore Ronald Noble, le secrétaire général d'Interpol. 

«C'est une situation que nous avions espéré ne jamais avoir à vivre. Depuis des années Interpol a demandé pourquoi certains pays attendent qu’une tragédie se produise avant de prendre des mesures prudentes de sécurité en place aux frontières et aux portes d’embarquement. (…) Maintenant, nous sommes en face d’un cas réel pour lequel le monde se demande si les détenteurs de passeports volés étaient des terroristes, tandis qu’Interpol se demande pourquoi seulement une poignée de pays dans le monde s’assurent que les personnes en possession de passeports volés ne puissent pas embarquer pour des vols internationaux » (…) Dans l’intérêt des passagers innocents qui se soumettent à des mesures de sécurité invasives avant d’embarquer sur des avions pour leur permettre d’atteindre leur destination en toute sécurité, j’espère sincèrement que les gouvernements et les compagnies aériennes du monde tireront la leçon de la tragédie de la disparition du vol MH 370 et qu’ils commenceront à contrôler tous les passeports des passagers avant de leur permettre l’accès à bord des avions. Cette mesure devrait nous permettre d’accomplir un pas de plus pour garantir la sécurité des voyages », ajoute-t-il.

Selon les chiffres d'Interpol, la base de données des documents de voyage est consultée plus de 800 millions de fois chaque année. Les États-Unis et le Royaume-Uni la consultent respectivement 250 millions et 120 millions de fois par an. Les Émirats arabes unis font également partie des pays qui appliquent cette mesure le plus scrupuleusement, apparemment, puisqu’ils sont à l’origine de plus de 50 millions de consultations annuelles.

En fait, ce n’est pas le terrorisme, mais l'immigration illégale et les activités criminelles qui motivent le plus souvent les gens à voyager avec de faux passeports. 

Source 

 

Voir aussi: AVION / ACCIDENT / PIRATE / SECURITE

Commenter cet article

Archives