Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Pouvez-vous vivre une semaine sans Internet?

Publié par MaRichesse.Com sur 16 Janvier 2014, 09:24am

Catégories : #RELATIONS

Nikos Adam

Quand on a demandé à James Brown (le journaliste pas la légende de la soul, décédée) de passer une semaine sans Internet pour un documentaire, il a tout de suite accepté. Une semaine sans mails, sans Facebook, sans nouveaux sites: cela paraissait une bouffée d'air très bienvenue. Mais après cette semaine, il se sentait « détaché de la Matrice ».

The Telegraph :

La première chose qu'il a remarquée après à peine un jour sans Internet est le nombre d'heures qu'il y a dans une journée. Il a demandé à son amie de lire ses mails et immédiatement, il lui est apparu clairement que la plupart n'avaient pas d'importance et combien de temps il gaspillait à les lire malgré tout. Ne plus surfer constamment sur son smartphone lui laissait en plus au moins deux heures de plus par jour.

Il lui apparut aussi combien il était devenu dépendant d'Internet et combien il en était peu conscient. Il se rendit compte qu'avant il emportait son téléphone partout : au lit, aux toilettes, pendant les réunions, pendant les repas, dans le divan devant la TV. Maintenant qu'il ne le faisait plus, les choses étaient devenues à nouveau ce qu'elles étaient avant: des activités en bonne et due forme au lieu de l'arrière-plan d'un smartphone.

Deux jours plus tard, sa productivité a atteint des sommets qu'il n'avait jamais connus. Soudain il fut capable d'accomplir en une heure, en travaillant sans être dérangé, ce qui d'habitude lui prenait une journée. Cela fit d'abord l'effet d'un miracle pour son amour-propre, mais bientôt ses doigts commencèrent à fourmiller : des envies presqu'irrésistibles de twitter, de vérifier son mur Facebook ou de regarder sur Google.

Brown vit rapidement que la plupart des désirs de prendre son GSM en main n'étaient pas beaucoup plus que des excuses superficielles pour rechercher la transe profonde et abrutissante de l'utilisation passive d'Internet. « Combien de fois est-ce que je n'allume pas mon GSM ou mon ordinateur pour faire une recherche », se demanda-t-il « pour me retrouver une heure plus tard encore accroché à mon écran en ayant tout à fait oublié ce que je voulais savoir ? »

Brown recommença à lire et à regarder la TV et aux environs du 5ème jour, il était presque fâché contre lui-même au vu de l'importance de son addiction à Internet et de la surstimulation que le Web avait créée chez lui. Des tweets, des retweets et des réponses à des tweets étaient devenus des alternatives à des activités réelles, mais il avait dû abandonner tout cela une semaine seulement pour en devenir conscient.

Internet est comme le Telescreen dans 1984 de George Orwell. Cependant au lieu d'y être obligés, nous payons volontairement pour regarder et être regardés. Après une semaine sans Internet, il se sentait détaché de la Matrice- présent dans le monde réel et non dans le monde digital. Cependant entre-temps, il s'est reconnecté : peut-être parce que déjà nous ne pouvons plus vivre sans Big Brother? 

Source 

 

A lire aussi: 

LOL, MDR, OMG... 10 acronymes internet qu'il faut connaitre 

L’ambassadeur du Congo-Brazza au Maroc se masturbe en direct sur internet 

Voici les pires photos de mariage découvertes sur Internet 

Ce que dévoilent vos "likes" sur internet 

Les 10 chiffres qui prouvent que le porno est l'addiction de la génération Internet 

Voici comment internet peut reconditionner votre cerveau

Commenter cet article

Archives