Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Plus la taille du pénis est élevée, plus les femmes seraient infidèles

Publié par MaRichesse.Com sur 27 Avril 2014, 14:25pm

Catégories : #HOMME-FEMME

une-femme-entre-deux-hommes.jpg

Encore une preuve que ce n'est pas la taille qui compte. Plus un homme a un long pénis, plus sa compagne est susceptible de le tromper, selon une récente étude publiée dans la revue PLOS One.

 

Les chercheurs ont interrogé 545 couples mariés, au Kenya, afin de comprendre leurs habitudes relationnelles et d'identifier les facteursqui influençaient les femmes à avoir des aventures extraconjugales. Les entretiens ont été réalisés dans des pièces séparées.

 

Les deux partenaires ont dû estimer la taille du pénis en érection, par rapport à une règle de 38 centimètres.

 

Messieurs, les résultats ne vont pas vous plaire.

 

"Chaque pouce (environ 2,5cm) de pénis en plus augmente la probabilité que la femme soit impliquée dans une relation extraconjugale. Les femmes associent les grands pénis à la douleur et à l'inconfort pendant l'acte sexuel excluant le plaisir et la satisfaction que les femmes sont censées ressentir" expliquent les chercheurs.

 

Ils estiment que les hommes ont trop souvent tendance à associer long pénis à masculinité - une façon de penser qui doit changer.

 

L'une des femmes de l'étude aurait même confié aux chercheurs que si la pénétration lui fait trop mal, elle va chercher ailleurs un homme avec un plus petit pénis, afin d'avoir plus de plaisir. Sur les six mois de l'étude, 6,2% des femmes interrogées ont vécu une aventure extraconjugale.

 

La taille du pénis n'est néanmoins pas l'unique facteur qui pousse les femmes à aller voir ailleurs. D'ailleurs, l'étude en elle-même n'avait pas pour objectif premier la taille de l'organe sexuel masculin. En fait, si les chercheurs se sont concentrés sur l'infidélité féminine, c'était pour identifier les raisons qui pouvaient conduire les femmes à avoir des relations sexuelles non protégées, afin de chercher des moyens de prévenir la transmission du VIH.

 

Les autres facteurs mis en avant par les chercheurs sont: le déni du mari des préférences de sa femme en termes de positions sexuelles, un plus jeune âge, un manque de satisfaction sexuelle. Et, en première position, les violences conjugales. "Dans le contexte de cette étude, il semble que les femmes qui sont violentées par leur mari s'engagent dans des relations extraconjugales", indiquent les chercheurs. 

Source 

 

A lire aussi: 

Top 10 des choses que les femmes veulent avant de coucher avec un homme  

Nicolas Sarkozy à Valérie Trierweiler : «Tu es belle, il faudrait qu’on se voie»

Commenter cet article

Archives