Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Pays-Bas: Une femme de bijoutier devient une star en abattant deux voleurs

Publié par MaRichesse.Com sur 30 Mars 2014, 01:23am

Catégories : #NEWS

Deux cambrioleurs présumés ont été abattus dans une bijouterie hier soir à Deurne aux Pays-Bas. Selon la police, des tirs ont éclaté et le bijoutier a été touché. Les deux voleurs présumés sont morts, et l'auteur des tirs mortels ne serait autre que l'épouse du bijoutier agressé. Sur les réseaux sociaux, les internautes ne tarissent pas d'éloges à son sujet.

police-pays-bas.jpg

 

Si les versions divergent encore et si la police n'a pas le droit de communiquer davantage sur l'affaire, les témoignages affluent sur les réseaux sociaux et dans les médias néerlandais. Un couple de bijoutiers âgé de la cinquantaine se serait défendu, arme à la main, lors d'un hold-up survenu dans leur commerce "Goldies" à Deurne aux Pays-Bas.

Les commerçants, Marina et Willy, étaient selon leur voisinage extrêmement prudents depuis une première attaque armée survenue en 2010. Si le village est choqué par les faits d'hier soir, personne ne s'étonne vraiment de l'issue tragique de cette tentative de vol avec violence. "Willy n'est pas du genre à se laisser impressionner", relatent les voisins de la bijouterie. Du côté du bourgmestre, on n'est pas beaucoup plus surpis. "C'est la deuxième attaque en peu de temps dans le quartier", soupire le maïeur.

Sécurisée comme une banque, la boutique n'était pourtant pas facile à attaquer. Deux lourdes portes blindées fermées à clé assuraient depuis plusieurs années la quiétude du couple. Si les auteurs du cambriolage de vendredi ont pu pénétrer le bâtiment, c'est donc qu'ils ne semblaient pas dangereux et que le commerçant leur avait ouvert la porte en toute confiance.

Madame à la rescousse
Mais quelques instants plus tard, une fusillade éclate dans le petit commerce. On ne sait pas encore qui a tiré les premiers coups de feu mais selon les premiers témoignages, les auteurs auraient ouvert le feu sur le bijoutier qui refusait de se laisser dépouiller. Son épouse, qui vit à une centaine de mètres du magasin, aurait assisté à la scène depuis son domicile où des caméras de surveillance permettent au couple de visionner l'intérieur du magasin. Voyant son mari agressé, elle aurait foncé à la bijouterie, arme à la main. C'est là que les deux cambrioleurs auraient été abattus, juste sur le pas de la porte, probablement alors qu'ils tentaient de fuir.

Si le parquet n'a encore pas confirmé cette thèse, elle semle retenue par tous les médias hollandais. La quinquagénaire aurait touché les agresseurs de son mari et ces derniers n'auraient pas survécu à leurs blessures. La police n'aurait pu que constater leur décès. Le bijoutier agressé, lui, s'en sortirait avec une blessure à la main. Il est actuellement à l'hôpital. 

Engouement sur les réseaux sociaux
À la seconde où ce fait divers faisait la une des journaux, les internautes néerlandais ont partagé et commenté l'information avec une ferveur hors du commun. Au lendemain de cette agression qui a tourné au drame pour les victimes, nombre de citoyens hollandais ne cachent pas leur statisfaction. "Enfin quelqu'un qui ose défendre son bien", "Ils n'ont que ce qu'ils méritent", lit-on dans les commentaires ravis de voir que les victimes ont pu retourner "à leur avantage" une situation défavorable. Mais d'autres internautes déplorent cette escalade de la violence, regrettant qu'un simple cambriolage ait coûté la vie à deux personnes. Et que l'opinion publique s'en réjouisse et encourage ce recours aux armes. "Il faut penser aux familles de ces jeunes gens", rappellent les plus modérés. 

Prêts à bondir
Le voisinage s'inquiète pour sa part du sort réservé à la bijoutière qui a tiré pour défendre son mari. Sera-t-elle poursuivie pour usage d'une arme à feu ou la légitime défense sera-t-elle retenue? Le bijoutier, lui, est connu pour ne pas se laisser faire facilement. Lors de l'attaque de 2010, les voleurs avaient pointé une arme sur lui lors de la fermeture de son commerce. Il ne s'était pas laissé démonter et avait réussi à plaquer l'un des malfrats contre un mur tandis que son épouse avait roué l'autre malfaiteurs de coups... avec son sac à main. 

Le couple avait témoigné dans la presse locale, expliquant: "Même avec un pistolet sous le nez, vous n'avez pas le choix. Ce sont vos biens, vous ne laissez pas quelqu'un s'en emparer si facilement". Depuis lors, personne n'avait plus envisagé ôter le pain de la bouche aux propriétaires du Goldies. Willy et Marina veillaient jour et nuit et se préparaient à la prochaine tentative de vol. "Je n'ai pas été surpris. Chaque jour, vous savez que cela peut vous tomber dessus", avait conclu le commerçant de 53 ans. Sa femme et lui sont désormais accusés par d'aucuns d'avoir voulu faire justice eux-mêmes. 

Source

 

 

Commenter cet article

Archives