Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Pannes sexuelles : ce qu'il faut faire et ne pas faire

Publié par MaRichesse.Com sur 23 Mars 2014, 10:15am

Catégories : #HOMME-FEMME

Malgré tout le désir que vous lui inspirez et l'envie qu'il a de vous le démontrer, il arrive plus ou moins fréquemment que votre prince charmant connaisse des soucis érectiles ? Pas de panique, il existe des différents moyens de prendre le problème à bras le corps sans froisser pour autant l'égo de votre moitié.

couple plaisir

A faire : 

Dialoguer... sur le bon ton : Si Monsieur vous fait le coup de la panne sous la couette, sachez tout d'abord que cela n'a rien d'exceptionnel et que plus Français sur trois, selon un sondage Lily/IFOP en a déjà fait l'expérience (41%). Alors, ne faites pas comme si rien ne s'était passé, parce qu'il ressentirait ça comme une forme de mépris ou de pitié. Evitez aussi de faire l'humour, même voilé, sur sa virilité "un peu molle" ou sur le fait que "vous l'avez connu plus ferme dans ces décisions qu'aujourd'hui". Soyez attentive à ce qu'il ressent et peut exprimer (ou ne pas exprimer d'ailleurs ; les garçons étant souvent adeptes du mutisme face à ce qui les rend triste). Expliquez-lui que vous l'aimez et vous le désirez toujours. Demandez-lui s'il se sent stressé, fatigué ou angoissé et pourquoi...

 

 

Prendre des chemins détournés : Ce n'est pas parce que son membre n'est pas au garde-à -vous complet que votre chéri n'est plus capable de rien sexuellement. Sollicitez donc d'autres types d'étreintes ou de caresses, type cunnilingus ou stimulation du clitoris, qui auront le double avantage de vous conduire jusqu'à l'orgasme et de faire grimper son excitation... peut-être même jusqu'à lui faire retrouver un niveau d'érection satisfaisant.  

 

Consulter : Si le problème devient récurrent et parasite vos relations sexuelles, il faut peut-être consulter seul, s'il préfère ; ou bien à deux. Le sexologue peut-être un interlocuteur privilégié mais il peut s'adresser plutôt à un thérapeute s'il estime que ses pannes ont une origine psychologique (la dépression peut provoquer ce type de dysfonctionnement). Faire un bilan médical complet peut également se révéler utile puisque certaines maladies et/ ou prises de médicaments peut avoir un impact négatif sur l'érection.

 

A éviter : 

 

S'énerver ou se vexer : Absence d'érection ne signifie pas absence de libido, ni d'élan envers vous. Alors gardez-vous de lui sauter à la gorge quand cela survient, style "Tu ne m'aimes plus, c'est ça ?" et autres "Je crois que tu me trompes... ". Vous êtes sûrement très loin de la vérité et risquez de l'amener à se renfermer encore plus sur lui-même, alors qu'il supporte déjà assez mal d'être affecté par ce type de panne. 

 

 

Jouer la surenchère en matière de séduction : De la même manière, gardez-vous de penser que s'il ne bande pas, c'est parce qu'il vous trouve moche, grosse ou estime que vous avez le sex-appeal d'une palourde. Changer radicalement de look du jour au lendemain, perdre dix kilos en un mois, dégainer une lingerie et des cuissardes de femme fatale ne fera pas forcément revenir au galop son érection. Au contraire, cela risque de perturber votre homme, qui ne vous reconnaitra pas forcément dans ce nouveau personnage que vous êtes créé. 

 

 

Faire le forcing sexuel : Evitez enfin d'en faire des caisses à chaque fois que vous vous retrouvez au lit avec lui. Pas de traitement de choc infligé à son pénis, style fellation prolongée et caresses (trop) appuyées, dans l'espoir de relancer la machine. Plus vous vous acharnerez, moins ça fonctionnera. Optez plutôt pour une patience -câline-. A l'inverse, il ne faut pas non plus chercher à éviter tout contact « érotique », même si c'est parce que vous voulez préserver son orgueil. Maintenez la complicité charnelle mais apprenez temporairement à en profiter autrement... 

Source

Commenter cet article

Archives