Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Naufragé pendant 16 mois, il survit grâce au sang de tortue

Publié par MaRichesse.Com sur 1 Février 2014, 08:36am

Catégories : #INSOLITE

Naufrage.jpeg

Un caleçon abîmé, des cheveux longs et une barbe touffue sur un corps amaigri, José Ivan en a fini avec son calvaire. Pendant seize mois, ce Mexicain, parti de son pays à bord d'un bateau à moteur de 7 mètres, a dérivé pour échouer 12.000 km plus loin sur l'atoll d'Ebon. Une petite île isolée située au cœur de l'archipel des îles Marshall, au nord-est de la Papouasie-Nouvelle-Guinée.

A son arrivée, le naufragé a été immédiatement repéré puis secouru par des habitants. Malgré un état fébrile et une basse pression artérielle, l'homme s'est mis à marcher sans problème. "Il n'est pas en bon état physique mais il se remet", assure vendredi Ola Fjeldstad, un étudiant norvégien en anthropologie présent sur l'île qui a aidé José Ivan. "Nous lui avons donné beaucoup d'eau, il reprend des forces", a-t-il ajouté auprès de l'AFP, précisant que son bateau était "vraiment abîmé". 


Il voulait aller au Salvador

Au départ, le navigateur avait mis le cap sur Salvador, petit pays d'Amérique centrale… quasiment voisin du Mexique. Objectif : longer la côte pacifique de l'Amérique centrale sur quelques centaines de kilomètres. Pourtant c'est bien à 12.000 km de là qu'il a dévié, sans pour autant en donner les raisons. L'homme a seulement expliqué comment il avait survécu pendant cette longue dérive. Pour se nourrir, José Ivan pêchait donc à main nue des tortues, des poissons et capturait des oiseaux. Pour boire, il récoltait l'eau de pluie ou se sustentait grâce à du sang de tortue les jours de sécheresse. Seul ombre au tableau : la mort de son compagnon d'infortune pendant son périple, sur laquelle il n'a donné aucune précision.

Sain et sauf, il devra pourtant encore patienter avant de regagner son pays. Le seul avion capable de faire le trajet entre l'atoll d'Ebon et Majuro (la capitale des îles Marshall) est pour l'instant en maintenance. Les responsables locaux envisagent donc de le rapatrier par… bateau. Pour José Ivan, donc, le périple est encore loin d'être terminé... 

Source 

 

A lire aussi: 

Il pile 50 tonnes de cafards pour l’industrie pharmaceutique 

Naufrage: un homme, coincé dans une épave, secouru après 2 jours passés à 30 mètres de profondeur

Commenter cet article

Archives