Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Mariez-vous, la solitude accélère le vieillissement de l'ADN !

Publié par MaRichesse.Com sur 8 Avril 2014, 06:00am

Catégories : #SANTE-BIEN-ETRE

Je suis inquiet

C'est une étude très originale, menée sur des Perroquets mais qui peut nous en dire long sur l'Homme. Les chercheurs de l'Université de médecine vétérinaire de Vienne montrent ici que les perroquets Lonley ont des télomères plus courts que ceux qui vivent en groupes. Des conclusions présentées dans la revue PLoS ONE qui montrent que la solitude a aussi un impact sur la réparation de l'ADN. 

 

Peu d'études ont porté sur les effets de l'isolement social sur le vieillissement cellulaire. Les télomères raccourcissent à chaque division cellulaire et, une fois une longueur critique atteinte, les cellules deviennent incapables de se diviser. Bien que la sénescence cellulaire soit un mécanisme utile pour éliminer les cellules usées, elle contribue immanquablement au vieillissement et au décès. De précédentes études suggèrent que le raccourcissement des télomères est accéléré par le stress, mais jusqu'à maintenant, aucune étude n'avait examiné les effets de la solitude sur le raccourcissement des télomères. 

 

Pour évaluer ces effets, Denise Aydinonat, étudiant en doctorat à l'Université Vetmeduni de Vienne, a mené une étude en utilisant des échantillons d'ADN de perroquets gris d'Afrique, des oiseaux décrits comme très sociaux. Son équipe a comparé les télomères des oiseaux et constate que,

 

· les télomères des oiseaux plus âgés sont plus courts que ceux des plus jeunes- ce qui est normal-, 

 

· les télomères des oiseaux gardés à l'isolement sont également plus courts que ceux gardés par paires.

 

 

 

Les études sur l'homme suggèrent que les personnes qui ont connu des niveaux élevés de stress social et la privation ont des télomères plus courts. Ainsi, le stress lié à l'entassement provoque également le raccourcissement des télomères. 

 

Cette étude est la première à montrer les mêmes effets de l'isolement social sur la longueur des télomères et confirme que la longueur des télomères est aussi un biomarqueur légitime de l'exposition au stress social chronique. 

Source

Commenter cet article

Archives