Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Mali: Des braqueurs se font passer pour des émissaires de Sanogo et volent les villageois

Publié par MaRichesse.Com sur 30 Septembre 2013, 06:55am

La supercherie a pris à contre pieds tous les villageois de Kambolé, localité située non loin de Narena, dans le cercle de Kangaba et environs y compris le Major Ousmane Diarra, commandant la Brigade territoriale de gendarmerie de Narena et son staff.

 

Broulaye Coulibaly, un militaire déserteur de la promotion 1994 de l’armée nationale, émissaire du « général » Soungalo Doumbia, frère d’arme et ami personnel du Général Amadou Haya Sanogo avait été dépêché auprès de la gendarmerie pour annoncer l’arrivée le mardi 17 septembre 2013 du Général Sanogo à la tête d’une forte délégation dans le village.


Le même avait battu une intense campagne dans le village et ses environs pour annoncer la nouvelle. Les villageois avaient donc fourni des  bovidés, moutons, chèvres et même de l’argent pour accueillir ce mardi, l’illustre hôte, attendu sur la place publique, noire de monde, tenu en haleine par le folklore du terroir. Mais à la tombée de la nuit, alors que tous, gendarmes et villageois avaient faim et étaient fatigués, une nouvelle venue de nulle part leur apprend que le Général Sanogo a été empêché au dernier moment pour une raison indépendante de sa volonté et qu’il présente ses excuses.


Le lendemain matin, Broulaye se rend encore à la Brigade pour raconter des choses et leur contraire et finit par faire douter de lui. Coincé et soumis à l’interrogatoire, il lâche le morceau en reconnaissant qu’il appartient à une  bande de dix braqueurs dont deux femmes,  conduite par Soungalo Doumbia 40 ans, présenté comme général et connu à Siby comme un lieutenant de la Douane. Tous les membres seront interpellés sauf Issa Coulibaly, leur chauffeur recherché et déférés le 24 septembre. Ils ont confessé quatre braquages dans le Mandé entre avril dernier et la date de leur interpellation.

Source

Commenter cet article

Archives