Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Les disputes familiales augmentent les risques de mort prématurée

Publié par MaRichesse.Com sur 13 Mai 2014, 00:24am

Catégories : #SANTE-BIEN-ETRE

dispute-familiale.jpg

Arrêter de se disputer peut sauver la vie. Selon une étude danoise publiée le 8 mai, les disputes constantes et les tensions familiales sont une cause de mortalité majeure chez les hommes d'âge moyen. Basée sur 10.000 cas d'hommes de 36 à 52 ans, l'étude montre que le stress causé par une mauvaise entente à la maison impacte plus d'un décès sur deux dans la classe d'âge.

Menée depuis 2000, "Relations sociales stressantes et mortalité" explique notamment que la gestion du stress est un facteur décisif. Les hommes anxieux et demandeurs d'attention sont particulièrement concernées, ceux qui se disputent fréquemment avec leur famille proche aussi. L'équipe de l'université de Copenhague à l'origine de la recherche avance ainsi que 6% des hommes étudiés sont décédés pendant la recherche et qu'au moins 50% d'entre eux vivaient des situations familiales difficiles. 


Les conjointes aussi concernées

Plusieurs facteurs de tensions sont mis en avant dans la recherche: des enfants ou épouses considérés comme exigeants, des disputes fréquentes, une situation de recherche d'emploi.... Tous génèrent un "mauvais stress" et multiplient par trois les risques de mort prématurée: "Les hommes répondent à ce stress en générant plus de cortisol, ce qui peut avoir des effets négatifs sur la santé", explique notamment l’étude. Le cortisol est une hormone dont la sécrétion en trop grande quantité impacte la condition cardiovasculaire. 

 

Le stress issu des tensions familiales peut donc provoquer une hausse de la tension artérielle et augmenter le risque de maladie cardiovasculaire, de crise ou d'insuffisance cardiaque. Une bonne raison selon Rikke Lund, qui a participé à l'étude, d'intervenir dans ces situations de conflit. "L'intervention, en particulier dans les conflits causés par une situation de recherche d'emploi, peut aider à éviter une mort prématurée, très souvent liée à des tensions au sein de la famille."

Publiée dans le Journal of Epidemiology and Community Health, l'étude est particulièrement probante sur les hommes au chômage. Elle montre notamment l'impact considérable des inquiétudes de la femme et des enfants sur la santé de l'homme. L'étude précise aussi que les tensions ont un effet sur la santé du reste de la cellule familiale puisque 4% des conjointes des hommes de l'échantillon sont décédées pendant la recherche, les disputes et le stress étant impliqués une fois de plus dans au moins un cas sur deux. 

Source 

 

A lire aussi: 

Courir rendrait plus intelligent  

Pourquoi nous sommes accros au bonheur

Commenter cet article

Archives