Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Les 8 déclarations les plus remarquables de Poutine tirées de son interview télévisée annuelle

Publié par MaRichesse.Com sur 19 Avril 2014, 05:28am

Catégories : #IMPORTANT

Le président russe Vladimir Poutine jeudi était invité sur les plateaux de télévision pour son « heure annuelle de questions-réponses» avec les membres de la presse et le public. 

poutine-inerview.jpg

La chaîne d’information russe Russia Today, financée par le kremlin, a réuni les 8 déclarations les plus notables :

 

1. « Ianoukovitch n’a pas eu le courage de signer un décret qui se serait traduit par l'usage de la force contre son propre peuple ». (En réponse à la question de savoir si le président ukrainien déchu était fondamentalement un « faible et un traitre »). 


2. « Que ferions- nous de l'Alaska? Nous sommes un pays du nord. 70% de notre territoire sont situés dans le Nord ou le  Grand Nord. Est-ce que l’Alaska est dans l’hémisphère Sud ? Il fait froid là-bas aussi. Restons calme ». (Sur la question de savoir si l'Alaska pourrait suivre l’exemple de la Crimée) 


3. « Ils ne veulent pas de nous à l'APCE (Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe)? On est mieux sans eux! »(Quand on lui demande si la Russie tient à maintenir sa présence au sein des diverses institutions internationales) 


4. «Obama est un homme brave et courageux, bien sûr, il essayait de me sauver ». (Lorsqu’on lui a demandé s’il pense que le président américain essayerait de le sauver de la noyade s’ils étaient tous deux confrontés à cette situation. M. Poutine a également admis ne pas avoir développé de véritables relations personnelles avec Obama. 


5. «Vous êtes un ancien agent des renseignements, j’ai moi-même travaillé dans le renseignement, donc nous pouvons utiliser des termes professionnels ». (Edward Snowden, l’homme qui a révélé l’immense programme d’écoutes américain « PRISM », qui a obtenu l’asile politique en Russie, a demandé au président Poutine si la Russie se livrait à l’interception, au stockage et à l’analyse des données issues de communications provenant de millions de personnes, et si le président russe pensait que ce genre de contrôle de masse était justifié. Poutine a répondu que dans son pays, une ordonnance du tribunal était nécessaire pour mettre une personne sur écoute. Selon des experts américains, Poutine aurait menti


6. « Non ». (Lorsqu'on lui demande s'il a l'intention de rester président à vie). 


7 «La Russie n'a pas annexé la Crimée par la force, mais elle a créé les conditions, en fait avec l'aide de divisions spéciales et des forces armées, pour que la volonté du peuple vivant en Crimée et à Sébastopol puisse s’exprimer librement». 


8. «En punissant les autres, les Etats-Unis pourraient bien scier la branche sur laquelle ils sont assis ». (En réponse à une personne qui a demandé si les Etats-Unis pouvaient faire tout ce qu’ils voulaient sans que quiconque ne cherche à les punir, alors que l’on cherche à punir la Russie). M. Poutine a rappelé que les États-Unis étaient une puissance mondiale, mais qu’ils n’étaient plus la seule grande puissance du monde, comme ils avaient pu l’être par le passé. « Le monde est devenu complètement interdépendant, et dès que vous essayez de punir quelqu’un, au final vous vous retrouvez à scier la branche sur laquelle vous êtes assis », a déclaré Poutine. 

Source

Commenter cet article

Archives