Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Le Roundup serait la principale cause de la maladie caeliaque selon des chercheurs

Publié par MaRichesse.Com sur 5 Mai 2014, 00:55am

Catégories : #SANTE-BIEN-ETRE

La maladie cœliaque et l'intolérance au gluten seraient principalement dues au glyphosate qui est l'ingrédient actif de l'herbicide Roundup commercialisé par Monsanto, proposent des chercheurs américains dans le Journal of Interdisciplinary Toxicology.

lit-d-hopital.jpeg

La maladie cœliaque et l'intolérance au gluten sont de plus en plus fréquentes dans le monde entier mais surtout en Amérique du Nord et en Europe où il est estimé que 5% de la population en souffre, soulignent Anthony Samsel, chercheur indépendant, et Stephanie Seneff, du Massachusetts Institute of Technology (MIT), qui ont réalisé une revue de la littérature scientifique.

 

 

Les symptômes de la maladie cœliaque incluent les nausées, la diarrhée, des éruptions cutanées, l'anémie macrocytaire et la dépression. Elle est liée à plusieurs carences nutritionnelles ainsi que des problèmes de reproduction et un risque accru de maladies de la thyroïde, d'insuffisance rénale et de cancer, rapportent les chercheurs.

 

Le glyphosate, estiment-ils, pourrait être le facteur causal le plus important de cette épidémie.

 

Les poissons exposés au glyphosate développent des problèmes digestifs qui rappellent la maladie cœliaque. Ces effets suggèrent que le glyphosate interférerait avec la dégradation des protéines complexes dans l'estomac humain, en laissant de plus gros fragments de blé dans l'intestin qui déclencheraient une réponse auto-immune, conduisant à des dommages de la paroi de l'intestin grêle qui sont caractéristiques chez ces poissons exposés au glyphosate et chez les personnes atteintes de la maladie coeliaque.

 

La maladie est associée à des déséquilibres des bactéries intestinales qui peuvent être entièrement expliqués par les effets connus du glyphosate sur les bactéries intestinales.

 

Des caractéristiques de la maladie suggèrent une altération de nombreuses enzymes cytochrome P450 qui sont impliquées dans la détoxification des toxines environnementales, l'activation de la vitamine D3, le catabolisme de la vitamine A ainsi que le maintien de la production des acides biliaires et des niveaux de sulfate dans l'intestin. Le glyphosate est connu pour inhiber ces enzymes.

 

Les carences en fer, cobalt, molybdène, cuivre et d'autres métaux rares associées à la maladie peuvent aussi être attribuées à une forte capacité du glyphosate à chélater ces éléments.

 

Par ailleurs, les carences en tryptophane, tyrosine, méthionine et sélénométhionine associées à la maladie cœliaque sont compatibles avec la déplétion connue de ces acides aminés provoquée par le glyphosate.

 

Les personnes atteintes de la maladie cœliaque ont un risque accru de lymphome non hodgkinien, qui a également été lié à l'exposition au glyphosate.

 

Les problèmes de reproduction associés à la maladie, comme l'infertilité, les fausses couches, et des malformations congénitales, peuvent aussi s'expliquer par le glyphosate.

 

Les résidus de glyphosate dans le blé et d'autres cultures ont probablement augmenté récemment, indiquent les chercheurs, en raison de la pratique croissante de la dessiccation des cultures juste avant la récolte.

 

Les gouvernements devraient reconsidérer les politiques concernant la sécurité des résidus de glyphosate dans les aliments, concluent-ils. 

Source

Commenter cet article

Archives