Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


«Le Gardasil sera le plus grand scandale médical de tous les temps»

Publié par MaRichesse.Com sur 12 Avril 2014, 15:02pm

Catégories : #SANTE-BIEN-ETRE

laboratoire-pharmaceutique.jpg

L'interview du Dr Dalbergue, ancien médecin dans l'industrie pharmaceutique (chez Merck, fabricant du Gardasil notamment) dans Principes de Santé n°66 d'avril 2014 vaut vraiment le détour. Vous pouvez la lire ici

 

Extraits 

 

« Prenez le Gardasil, il faut bien mesurer l'étendue du scandale : tout le monde savait au moment de l'obtention de l'autorisation américaine de mise sur le marché que ce vaccin n'apporterait strictement rien ! Diane Harper, qui était un leader d'opinion aux États-Unis, avait tiré très tôt la sonnette d'alarme en pointant du doigt la fumisterie et l'arnaque. 

 

[ ...] Le Gardasil ne sert à rien et on le paye une fortune ! Et tous les échelons décisionnaires le savent ! 

 

[ ...] Quel que soit le vaccin, on peut trouver des cas de syndrome de Guillain-Barré, de paralysie des membres inférieurs, des scléroses en plaques induites, des encéphalites induites. 

 

[...] Je prédis que le Gardasil sera le plus grand scandale médical de tous les temps. Parce qu'à un moment on va prouver par A + B que ce vaccin, pour prouesse technique et scientifique qu'il soit, n'a aucun effet sur le cancer du col de l'utérus et que les très nombreux cas d'effets indésirables qui détruisent des vies, voire tuent, ne sont là que pour le seul profit des laboratoires. 

 

[...] Les intérêts financiers sont beaucoup trop importants pour que les médicaments soient retirés. 

 

En Chine, on exécute les opposants d'une balle dans la nuque. Les exécutions sont diffusées à la télé et, pire, on fait payer à la famille le prix de la balle utilisée. Pour moi, ces 18 000 à 30 000 morts par prise médicamenteuse, c'est la même chose : on fait payer aux malades le prix de la balle qui les tue. » 

Source

Commenter cet article

Archives