Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Le bébé pleure la nuit dans le but d'empêcher ses parents de concevoir un autre enfant

Publié par MaRichesse.Com sur 13 Avril 2014, 15:43pm

Catégories : #SANTE-BIEN-ETRE

Les bébés seraient programmés pour monopoliser l'attention de leur mère

Les-bebes-seraient-programmes-pour-monopoliser-l-attenti.jpg

C'est bien connu, les cris nocturnes de bébé peuvent profondément affecter la relation amoureuse de ses parents. Et si on vous disait que cela n'était pas un malheureux effet secondaire mais le résultat voulu d'un plan diabolique élaboré par l'enfant lui-même ? Selon des scientifiques de l'Université d'Harvard, les nourrissons sont programmés pour monopoliser l'attention de leur mère. L'empêcher d'avoir des rapports amoureux avec le papa est leur moyen à eux d'empêcher l'arrivée d'un autre enfant.

 

Par ailleurs, selon cette étude, l'allaitement au sein pendant la nuit aurait tendance à rallonger la période d'infertilité post grossesse, communément appelée aménorrhée. Or, pour le professeur David Haig, les nourrissons qui réclament la tétée pendant la nuit le font pour "prolonger l'aménorrhée et donc de retarder la venue d'un petit frère ou d'une petite sœur". Un "égoïsme" qui développe l'instinct de survie infantile. Le biologiste de l'évolution ajoute : "Les courts délais deux naissances sont associés à l'augmentation de la mortalité infantile", particulièrement dans les milieux défavorisés.

 

Commentant l'étude, Siobhan Freegard, la créatrice d'un site sur la parentalité, tenus par des mamans, appelé Netmums déclare : "L'arrivée d'un nouveau bébé mettant à mal les relations les plus fortes; les parents riront bien en apprenant que l'épuisement et les nuits sans sommeil font partie intégrante du plan de Mère Nature". "Espacer les naissances donne à la mère plus de temps pour récupérer de sa précédente grossesse et renforce l'indépendance du premier enfant, augmentant ses chances de survie", conclut-elle. 

Source 

Commenter cet article

Archives