Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Las Vegas: la danseuse vole la Rolex de son client et la cache dans son vagin

Publié par MaRichesse.Com sur 2 Avril 2014, 00:01am

Catégories : #INSOLITE

rolex.jpeg

Une cachette pour le moins atypique. Christina Lafave, danseuse à Las Vegas de 25 ans, est accusée d'avoir volé la montre Rolex de son client, d'une valeur estimée à 25000 euros, puis de l'avoir cachée dans son vagin.

La soirée, en janvier dernier, était pourtant prometteuse. Kenneth Herold, 66 ans, retrouve Christina Lafave au Wynn Las Vegas’ B Bar, où les deux amants partagent quelques verres et discutent. Avant de se retrancher dans une suite pour un massage intime, relate le quotidien Las Vegas Review Journal. Afin de réaliser son travail dans de bonnes conditions, Christina Lafave prie son client d'ôter sa montre. Kenneth Herold s'exécute. Vers trois heures du matin, il appelle la sécurité de l'hôtel : sa montre a disparu.

 

Opération délicate

Le client a d'emblée accusé Christina, qui a nié en bloc. Pour sa défense, cette dernière a assuré que Kenneth Herold était hors de lui car elle a refusé de lui faire une fellation sans préservatif. Conduite au centre hospitalier médical pour des douleurs, elle y a subi une vérification aux rayons X. Christina Lafave a fini par admettre qu'elle avait caché le bijou tant convoité dans son vagin. Le personnel médical l'a donc aidée à ressortir la montre lors d'une opération qu'on imagine délicate.

Un outrage pour l'avocat de la jeune femme, Chris Rasmussen, qui reproche à la police d'être allée trop loin dans ses fouilles. La recherche devient "illégitime à partir du moment où le personnel médical doit utiliser du matériel pour récupérer ce que la police estime être une évidence", a fustigé l'avocat dans le Las Vegas Review Journal. Les procureurs, de leur côté, estiment que Christina Lafave s'expose à deux chefs d'accusation : vol qualifié et possession de propriété volée. Elle devrait être jugée le 15 mai prochain et risque entre un et vingt ans de prison. 

Source

Commenter cet article

Archives